Villefranche : prix en hausse de la taxe des ordures ménagères , les élus en quête de solutions

  • La déchetterie de Villefranche-de-Rouergue est en ce moment fortement sollicitée par les particuliers.
    La déchetterie de Villefranche-de-Rouergue est en ce moment fortement sollicitée par les particuliers. DDM
Publié le

D’ici à 2025, la taxe sur les ordures ménagères va presque quadrupler. Pour éviter de devoir la répercuter sur ses citoyens, le conseil communautaire cherche des solutions.

Les ordures vont coûter cher à Ouest Aeyron communauté dans les années à venir. Lors du dernier conseil communautaire, jeudi dernier, les élus de la communauté de communes ont abordé la question des ordures ménagères tout en discutant le budget. Une problématique qui sera probablement centrale pour cette mandature d’Ouest Aveyron communauté alors que le Syndicat départemental des ordures ménagères de l’Aveyron (Sydom), duquel dépend la communauté de communes, doit faire de gros travaux et va donc augmenter la cotisation demandée aux collectivités et le prix de la tonne d’ordures ménagères.

De 18 euros à 65 euros la tonne en cinq ans

"Nous sommes face à une hausse franche du prix de la tonne d’ordures ménagères, a expliqué aux autres élus Michel Delpech, président d’Ouest Aveyron communauté, lors du conseil communautaire. En quelques années, elle va passer de 18 euros à 65 euros. Cette année, elle va quasiment doubler déjà. Et d’ici 2025, on va encore plus que doubler notre participation sur cette taxe."

Concrètement, cette taxe sur les ordures ménagères était de 18 euros en 2020. Son augmentation commence déjà cette année (30 euros). En 2022, elle est prévue à 40 euros la tonne, Soit 51 euros la tonne en 2023 et 58 euros la tonne en 2024. Elle atteindra finalement les 65 euros par tonne d’ordures ménagères en 2025. Rien que pour 2021, le coût de cette augmentation est estimé à 225 000 euros pour la collectivité. Sans compter la cotisation au Sydom qui passe également de 37 808 euros à 76 000 euros. "Le Sydom ne nous a pas donné la raison de cette hausse mais cela doit être lié au développement de l’usine de traitement des déchets à Viviez et Aubin, poursuit Michel Delpech. Pour éviter que ces augmentations se répercutent sur les citoyens, il faut qu’on diminue notre production de déchets. Parti comme c’est parti, si on ne fait rien, la hausse de la taxe va être problématique. Il faut donc travailler sur des solutions innovantes et développer le compostage. À nous d’être inventifs."

Ouest Aveyron communauté espère ainsi que les composteurs de 400 litres et plus, qu’elle vend à prix réduit, trouveront de plus en plus de preneurs. La distribution de composteurs se fait chaque premier vendredi du mois. La prochaine est donc prévue vendredi 7 mai, de 9 heures à 13 heures, à la zone industrielle des Gravasses de Villefranche-de-Rouergue, rue Gabriel-Soulié, près de la Recyclerie du Rouergue. Mais le compostage de cette manière ne suffira pas.

Le Villefranchois reste à 9 %

"Nous sommes d’ailleurs un peu en désaccord avec le Sydom. Il y a une différence de vision du traitement des déchets. Il est peut-être temps de passer à autre chose grâce à l’investissement. Nous avons commencé à visiter différents systèmes. On ira le plus possible vers des solutions collectives. C’est clairement la fin du ramassage individuel. Il y a un énorme travail à faire."

Guy Marty, le maire de Martiel, a d’ailleurs abondé dans son sens. "Nous devons faire en sorte que le citoyen paie le moins cher possible. Il faut qu’on soit tous en capacité de dire qu’on a fait quelque chose pour ne pas en arriver à cela."

D’ailleurs, le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ne changera pas pour le Villefranchois cette année. Il reste à 9 %. Tout comme celui du Najacois qui stagne à 10 %. Seuls les taux du Villeneuvois sont harmonisés à 11,5 %. "Nous devions passer neuf communes du Villefranchois à 10 %. La dixième, Villefranche-de-Rouergue, avait demandé de rester à 9 % cette année, La Direction générale des Finances publiques (DGFIP) ne nous a toutefois pas autorisés à faire ce changement. C’était les dix communes ou aucune. Donc on a fait le choix de laisser toutes les communes du Villefranchois à 9 % cette année." Des taux qui pourraient donc être impactés dans les années à venir si aucune solution n’est trouvée par la communauté de communes.

IOOS Camil
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

118000 €

Un immeuble de rapport à Villefranche-de-Rouergue dans la rue principale co[...]

33000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 1811 m² offrant une très b[...]

34500 €

Maison de centre-ville sur 3 niveaux avec garage.Possibilité de découper en[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?