Ligue 1 - Ligue 2 : Pierre-Olivier Murat, le président de Rodez, n'est pas fermé à un passage à 18 clubs

  • Le président ruthénois Pierre-Olivier Murat samedi soir à Niort.
    Le président ruthénois Pierre-Olivier Murat samedi soir à Niort. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

Le dirigeant ruthénois a réagi à la possible évolution du format des championnats professionnels.

Faut-il réduire le nombre de clubs en L1 ? Serpent de mer depuis de nombreuses années, le sujet d’une élite à 18 clubs a ressurgi dans le débat ces dernières semaines, renforcé par les deux crises que traverse le football français : celle liée aux conséquences du Covid et celle des droits TV. Un peu comme si le fait que le gâteau rétrécisse incite certains à vouloir couper moins de parts…

"Si c’est pour améliorer l’attractivité du produit, je suis assez dubitatif, a réagi Pierre-Olivier Murat, le président de Rodez. Cela fait dix ans que la L1 n’a pas connu une telle lutte pour le titre que celle que nous sommes en train de vivre. En L2 aussi, la fin de saison est très intéressante."

"Tout dépend du nombre de montées et de descentes"

Le deuxième étage du football français pourrait aussi être concerné par le changement, puisque, selon L’Equipe et RMC, la Ligue réfléchirait à réduire le nombre de clubs à 18, tout en créant une Ligue 3, également à 18, en remplacement du National.

Interrogé à ce sujet, le président du Raf, élu à la LFP, ne s’est pas montré forcément hostile à une diminution du nombre de participants dans les deux premières divisions. "Tout dépend du nombre de montées et de descentes. On peut être très bien à 18, avec trois montées et trois descentes. Là, il y a du gaz, a-t-il dit. Si tu laisses la L1 et la L2 à 20 clubs, avec seulement une montée et une descente, ce serait encore plus catastrophique. Il s’agit d’un sujet complexe, j’estime qu’il faut y réfléchir de façon globale, en pensant à la L1, à la L2 et au National."

Le dirigeant s’est par ailleurs montré plus dubitatif pour la création d’une troisième division pro. "On en parle depuis 15 ans. À date, cela me paraît très compliqué. C’est dur déjà en L1 et L2 avec les épisodes droits télés, je ne vois pas comment on pourrait augmenter les recettes."

 

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

330 €

A louer studio de 24 m2 dans résidence sécurisée, situé au 2ème étage. Entr[...]

355 €

Rodez, à proximité immédiate du centre-ville et à 5 minutes de l'IUT et de [...]

263 €

RODEZ : Quartier résidentiel appartement de type 1 lumineux et fonctionnel [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?