Rodez : les Idoles font les beaux jours du musée Fenaille

  • L’expo donne à voir un ensemble d’œuvres encore méconnues du grand public.
    L’expo donne à voir un ensemble d’œuvres encore méconnues du grand public.
Publié le , mis à jour

Boostée par de nombreux articles publiés dans des revues de références, l’exposition temporaire présentée à Fenaille attire un large public.

À l’heure de monter l’exposition "Idoles, l’art des Cyclades et de l’Anatolie à l’Âge de bronze", Aurélien Pierre, le directeur du musée Fenaille, était certainement loin de penser qu’elle aurait autant de succès. Pourtant quelques semaines après son lancement, le musée de la place Eugène-Raynaldy affiche un taux de fréquentation en hausse de 40 % par rapport à la même période une année normale (c’est-à-dire hors contexte sanitaire). " C’était avant la mise en place du pass sanitaire, indique Aurélien Pierre avec enthousiasme. Depuis, on serait plutôt à plus 20 %. Ce qui reste inédit pour un mois de juillet, estime le directeur avant de préciser : le mois d’août étant par nature toujours meilleur que juillet, c’est de bon augure pour la suite. "

En bonne place parmi les sept expositions à voir cet été

L’expo a bénéficié en amont de nombreux coups de projecteurs de la part de spécialistes. Elle a également fait l’objet de multiples articles dans des revues spécialisées. À l’image de Connaissance des arts qui lui a consacré huit pages dans son dernier numéro. Les Idoles du musée Fenaille sont aussi mises en avant à travers un article parut dans Beaux Arts magazine. Beaux Arts qui n’hésite pas à placer Fenaille parmi les dix musées de l’été.

Cerise sur le gâteau, le journal Les Échos, dans sa version en ligne, fait figurer l’expo ruthénoise parmi les sept expos à voir cet été avec Giacometti à Monaco, Matisse à Nice et à Corte, Koons au Mucem de Marseille, les Rencontres d’Arles et la collection du Mu. Zee d’Ostende.

Reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et organisée avec la collaboration exceptionnelle du musée du Louvre, l’exposition réunit pour la première fois un ensemble unique de statuettes originaires des Cyclades et d’Anatolie, des œuvres contemporaines des énigmatiques statues-menhirs présentes en nombre au musée Fenaille.

"Il faut savoir que les expositions consacrées à l’art cycladique n’ont pas eu lieu en France depuis près de 40 ans, déclare le directeur des musées de l’Agglo. Aussi, l’approche croisée entre ces deux cultures est inédite." Le parcours s’attache également à révéler l’influence féconde de leur découverte dans la production artistique de la première moitié du XXe siècle. À ce titre l’expo donne à voir les réalisations d’autres artistes tels Brancusi, Giacometti, ou encore Zadkine. Près de 65 pièces du musée du Louvre, dont la célèbre tête de Kéros et plus de 30 objets provenant de musées européens composent ainsi "Idoles…".

Des "Idoles" qui sont à voir au musée Fenaille jusqu’au 17 octobre.

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

429 €

Vous cherchez un logement, dans le secteur dynamique de Bourran ?Votre agen[...]

590 €

RODEZ/ST FELIX : beau Type 3 de 62m2 entièrement rénové dans résidence réce[...]

18000 €

RARE - En hypercentre de Rodez, à côté de la place de la cité, Garage fermé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?