Sud-Aveyron : des chiens de chasse repérés au fond du Tarn... mais en vie !

Abonnés
  • Le signal des chiens perdu sur le pont de la Cresse a inquiété naturellement les chasseurs.
    Le signal des chiens perdu sur le pont de la Cresse a inquiété naturellement les chasseurs. DR
Publié le , mis à jour

Les colliers GPS des animaux appartenant à la Société de chasse de l’entente Rivière-sur-Tarn-Verrières ont été enlevés et jetés dans l’eau. Les chasseurs sont bien évidemment en colère.

C’est une aventure bien peu banale vécue par le groupe de chasseurs de l’entente Rivière-sur-Tarn-Verrières, regroupant une trentaine de membres. Tout commence par une partie de chasse aux sangliers dans le secteur de Fontaneilles, commune de Rivière.

Comme à l’accoutumée, au terme de chaque partie, les chasseurs vont, au plus vite, au contact de leurs chiens qui sont équipés de collier dit "de repérage" afin de ne pas laisser divaguer leurs précieux compagnons à quatre pattes, mais également limiter les risques de collision avec les usagers de la route.

Mais, ce samedi d’octobre, le rapprochement entre les chiens et leur propriétaire prend une tournure quelque peu inhabituelle. En effet, après l’action de chasse, un des maîtres d’équipage est en quête de sa meute à l’aide de son dispositif de géolocalisation. Quelle n’est pas sa surprise en se rendant compte que, d’après les données GPS, il vient de croiser ses chiens sur la route reliant Fontaneilles à Rivière alors qu’il ne les a pas aperçus sur la chaussée.

Vol et dégradation de bien

D’après les données du système de géolocalisation, les chiens filent à vive allure en direction de la vallée. Dans un premier temps, le chasseur pense que ses animaux ont été volés et qu’ils se trouvent à bord d’un véhicule. Il se met donc à suivre le chemin lui indiquant le point de géolocalisation. Arrivé sur le pont de La Cresse qui enjambe le Tarn, le signal des chiens est perdu. Le chasseur pense qu’ils ne sont pas loin. Sont-ils sur l’une des deux rives ? Ont-ils été jetés dans l’eau ?

Après plusieurs minutes de forte inquiétude, en scrutant attentivement le fond de la rivière, ce ne sont heureusement pas les chiens porteurs de leur collier, mais uniquement les colliers de géolocalisation qui se trouvent immergés dans l’eau. Ceux-ci ont été ôtés du coup des chiens en amont avant d’être jetés à l’eau depuis le pont par une ou des personnes malveillantes.

Le maître d’équipage, après avoir retrouvé ses chiens nus de leur collier, s’est rapproché de la gendarmerie et a déposé plainte pour vol et dégradation de bien.

"En quelques semaines, c’est la deuxième fois que cette équipe de chasseurs est victime d’agissements malveillants. Il y a peu, un panneau d’information "Chasse en cours" a été dérobé sur ce même secteur", s’insurge Pascal Gilhodes, président de l’association de chasse de Verrières qui déplore et condamne évidemment ces agissements. Une enquête est en cours.

Des plaintes systématiques à venir

"Les chasseurs mettent tout en œuvre afin de partager harmonieusement les espaces avec les autres usagers de la nature. La cohabitation se passe très bien avec l’immense majorité des gens que nous rencontrons qu’il s’agisse de randonneurs, de motards, de cyclistes, de cueilleurs de champignons… Mais nous regrettons que quelques individus isolés, probablement opposés aux activités cynégétiques par idéologie, s’en prennent à nos équipements ou à nos chiens, les mettant ainsi en danger tout comme les usagers de la route." Le président de l’association de chasse de Verrière prévient que de nouvelles plaintes seront systématiquement déposées si d’autres agissements de ce type venaient à se reproduire.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?