Handball : des Espalionnais (prénationale) bien lancés

Abonnés
  • Les handballeurs du Nord-Aveyron font un très bon début de saison.
    Les handballeurs du Nord-Aveyron font un très bon début de saison. Repro CP
Publié le , mis à jour

Premiers de leur poule, les Nord-Aveyronnais enchaînent les bons résultats. Il leur reste trois matches pour conserver leur position en tête et décrocher leur ticket pour la poule haute, où se jouera la montée en Nationale 3. 

Après avoir battu les réservistes du Roc (46-28) il y a dix jours, les Espalionnais se préparent pour un nouveau derby. Ceux qui mènent la poule C du championnat de Prénationale seront reçus par Saint-Affrique, samedi 4 décembre. "Un déplacement périlleux, comme le sera celui d'après (11 décembre), à Mende", reconnaît Julien Demetz, qui porte désormais la casquette d'entraîneur à Espalion, après avoir été remplacé après quatre ans à la tête de l'équipe 1 du Roc, l'été dernier. 

L'équipe et son nouveau coach font une bonne première partie de saison pour leurs débuts ensemble : cinq victoires en sept matches. Même "s'il y a plus de positif que de négatif, quelques résultats m'embêtent un peu", remarque le technicien. Ces résultats, ce sont les deux défaites consécutives essuyées par les Nord-Aveyronnais début novembre. "Il y a peut-être eu un surplus de confiance avant d'aller à Albi (34-30), qui lui, commençait à relever la tête." Une semaine plus tard, le 14 novembre, les Espalionnais se sont de nouveau inclinés, mais d'un seul but cette fois (28-27), à Carmaux. "On a eu une vraie réaction. Mais il faut qu'on arrive à se transcender à l'extérieur", souligne-t-il. 

"Performer dans ce qu'on sait faire"

C'est d'ailleurs un des défis des deux prochains déplacements, les derniers de 2021. Car si Demetz pointe du doigt la défense comme un point faible affiché par son groupe, il précise que ses joueurs doivent particulièrement travailler "l'aspect mental" du jeu et surtout pour les matches à l'extérieur. 

Mais l'entraîneur est confiant. "En verrouillant, la défense on pourrait accrocher les matches plutôt que les perdre. On est une équipe capable de marquer beaucoup de buts. L'objectif est de performer dans ce qu'on sait faire." Et ce n'est pas la seule chose que les Espalionnais, "forts de leur rapidité", ont en ligne de mire. 

Ils sont premiers de leur poule. L'écart de points n'est pas grand (deux unités). Et il leur reste encore trois matches à jouer dans cette première phase de championnat. "On espère aller en poule haute. Et pour ça, il faut terminer parmi les deux premiers", annonce Fabien Baldet, coprésident du club. Pour ce qui est de la montée, le dirigeant et le coach s'accordent à dire que ce serait compliqué en termes d'effectif. "On a une belle équipe I, mais notre effectif est trop pauvre numériquement pour deux équipes seniors. Les difficultés arrivent vite dès qu'il y a des blessés ou des absents", indique Demetz. "Mais si on peut jouer quelque chose, on le fera", insiste de son côté le coprésident. 

Miser sur les jeunes

Les sang et or visent la montée en Nationale 3, "à court terme". Trois ans après être descendus en Prénationale. Et le technicien souhaite construire quelque chose au club, après "n'avoir pas été conservé" à Rodez-Onet et "être passé à autre chose". L'association nord-aveyronnaise aux 11 équipes veut elle aussi se nourrir de ce changement et de son environnement. "Julien Demetz a amené avec lui des méthodes d'entraînement nouvelles, et la mayonnaise a bien pris avec les joueurs !", se réjouit Fabien Baldet. Ce qui va de pair avec l'envie du club de se "construire avec les jeunes issus du village"

D'autant que les équipes U15 et U18, qui évoluent en première division régionale, ont dans leur rang des "joueurs intéressants", assure l'entraîneur des seniors. S'il est encore un peu tôt pour les intégrer à l'effectif, ces jeunes handballeurs pourront bientôt venir prêter main-forte à l'équipe fanion et l'accompagner dans ses ambitions. 

Les féminines visent la poule haute

Les seniors masculins ne sont pas les seuls à faire de bons résultats. Les féminines espalionnaises (Prénationale) font elles aussi un bon début de saison. Avec cinq victoires en sept matches, et trois rencontres à jouer dans la première phase, elles sont bien parties pour terminer dans le haut du tableau. "Mais rien n'est encore joué, souligne Fabien Baldet, coprésident du club, car les quatre premières équipes de la poule sont à égalité en termes de points (17)." 

Il leur faudra tenir bon jusqu'en janvier. Car seules les deux premières formations de chaque groupe pourront accéder à la poule haute. "L'objectif n'est pas forcément de monter, mais surtout d'éviter le stress d'aller en poule basse et de risquer de descendre." Le dirigeant ajoute que "beaucoup de filles sont revenues au club cette année. Et même si l'effectif ne permet pas de faire deux équipes, aller en poule haute permettrait d'être plus à l'aise sur les rotations des joueuses"

Les quatre équipes à égalité qui se battent pour les deux premières places se rencontrent lors de la prochaine journée. Les Espalionnaises se déplaceront à Saint-Affrique, samedi 4 décembre. Alors que Lévézou Ségala handball recevra Bruguières (Haute-Garonne), le même jour.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?