Couteau : Thiers dépose une Indication géographique laguiole et sème la zizanie

Abonnés
  • Le couteau laguiole va-t-il tomber entre les mains de Thiers ?
    Le couteau laguiole va-t-il tomber entre les mains de Thiers ?
Publié le

Alors que Laguiole se désespère de l'obtention de son Identication géographique (IG) protégée pour ses couteaux depuis un an, Thiers vient de déposer sa candidature en incluant Laguiole.

La guerre des couteaux est plus que jamais déclarée entre Thiers et Laguiole avec le dépôt de candidature ce vendredi 21 janvier de l'association Couteau Laguiole Aubrac Auvergne (CLAA) demandant l'Indication géographique (IG) pour le couteau Thiers ainsi que pour le laguiole. De quoi fulminer dans le camp aveyronnais qui a déposé depuis un an sa candidature. "Ils viennent nous piquer notre commune, pourquoi ne font-ils pas leur IG avec leur couteau Thiers? Après ils vont prendre l'IG Corse et comme ça, ils fabriqueront tous les couteaux !", s'exclame Honoré Durand, président du syndicat des fabricants aveyronnais de couteaux Laguiole. Et d'ajouter : "Ce qui m'inquiète c'est qu'on est en train de tuer les IG. À ce compte-là, le roquefort pourra être aussi fabriqué dans le Puy-de-Dôme avec la fourme d'Ambert." 

Le maire de Laguiole : "Le coup est dur"

Cette annonce n'est pas sans conséquence sur le combat mené par la municipalité de Laguiole. "Le coup est dur. C'est dommage que ce dossier prenne une dimension politique pour faire valoir ses droits. Notre dossier a vraiment du sens, on est à l'origine de la possibilité d'une IG", dit en ce sens Vincent Alazard, maire de Laguiole pour qui, le combat n'est pas fini. "On va travailler car sur le fond du dossier se pose le problème de regrouper deux périmètres qui ne sont pas dans la continuité. Sur la forme, je suis vraiment surpris par la méthode car je n'ai même pas été mis au courant de la démarche."

Concrètement, la demande d'homologation de Thiers fait l'objet d'une enquête publique ouverte à tous (particuliers, entreprises, collectivités locales) pendant deux mois auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi) soit jusqu'au 21 mars. De son côté, le syndicat des fabricants aveyronnais des couteaux laguiole a jusqu'au 10 février pour répondre aux observations de l'Inpi parmi lesquelles figure la demande de rattachement avec... Thiers. Autant dire que le KO n'est pas loin. "L'enquête publique ne sert donc à rien", lâche Honoré Durand qui rappelle, qu'au cœur de la demande d'IG, figure l'intérêt d'amener de la transparence au consommateur. "On va noyer les clients", conclut le coutelier laguiolais. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Laguiole

625000 €

Idéalement située aux portes du village de LAGUIOLE, venez découvrir cette [...]

89700 €

Sur le plateau de l'Aubrac et sur la commune de Laguiole, corps de ferme co[...]

75000 €

COMMUNE DE LAGUIOLE (12210) - PLATEAUX DE L'AUBRACDans un petit hameau, au [...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
tatou Il y a 4 mois Le 21/01/2022 à 14:34

Avec un peu de mémoire, on se souvient ,il y a 40 ans que toutes les lames des couteaux Laguiole venaient de Thiers. Depuis, une partie des lames viennent de l'Aveyron, l'autre partie non. Demandez à "Calmels"!!! Pourquoi pas une conciliation avec Thiers?