En cinq ans, le festival Polar, vin et compagnie a dépassé les frontières de Millau

Abonnés
  • Paule Haminat l’une des organisatrices du rendez-vous s’apprête à accueillir une vingtaine d’auteurs.
    Paule Haminat l’une des organisatrices du rendez-vous s’apprête à accueillir une vingtaine d’auteurs. Archives ML - Archives ML
Publié le

La quatrième édition de ce rendez-vous, lancé en 2018, se tiendra ce week-end dans la cité du gant. Dix-neuf auteurs sont attendus pour un rendez-vous désormais bien installé dans le paysage littéraire d’Occitanie.

Pour sa quatrième édition, le festival Polar, vin et compagnie est clairement entré dans une nouvelle dimension. Le rendez-vous Millavois, qui se tient tout le week-end dans la cité du gant est désormais bien implanté dans les festivals littéraires d’Occitanie, et attire des auteurs de la France entière.

Ils seront dix-neuf cette année, d’Alexandra Schwartzbrod, journaliste à Libération, prix du polar SNCF avec "Balagan" en 2003, puis lauréate du Grand Prix de la littérature policière en 2010 avec "Adieu Jérusalem" à Emmanuel Bourdieu, fils du sociologue Pierre Bourdieu, proche de Denis Podalydès et d’Arnaud Desplechin avec lesquels il a travaillé au théâtre. Il a également travaillé sur le scénario de la série "Le Bureau des légendes".  Et nouveauté cette année, des auteurs de bandes dessinées seront au rendez-vous. C’est le cas notamment du Marseillais Christian Favrelle, et d’Emmanuel Moynot, qui a écrit de nombreux récits noirs. Sans oublier le mangaka saint-affricain Hachin, le local de l’étape.

Le polar, la part noire de la société

Des références qui ne peuvent que rendre heureux les organisateurs de ce rendez-vous, lancé en 2018. "Quand on contacte des auteurs, ils sont souvent enchantés, sourit Paule Haminat.Même si on est obligés de renouveler un peu, beaucoup aiment revenir. C’est un milieu assez petit. Ils se connaissent tous. Quand ça se passe bien dans un festival, ça se sait vite." Polar, vin et compagnie a une très bonne réputation, ce qui lui permet de poursuivre tranquillement sa croissance.

Des vins venant de trois domaines

Le festival surfe aussi sur la bonne dynamique du polar. "Ce genre n’est pas que du loisir et de la distraction, reprend la créatrice du rendez-vous, qui se tiendra au Créa, dans le centre-ville de Millau, tout le week-end. Le roman noir, c’est souvent une thématique sociale. Les auteurs qui axent là-dessus ont souvent des choses à dire sur l’humain en général. C’est la face cachée de la société, c’est le côté noir de l’humain qu’on a tous un peu. Nous avons tous un côté trouble. Je crois que le polar peut aider à comprendre le monde."

C’est donc pour ça que les nombreux rendez-vous programmés samedi et dimanche (lire ci-contre) devraient attirer un public nombreux. Le tout se fera en dégustant du vin, puisqu’il s’agit là de l’ADN de ce rendez-vous. Le caviste Vincens a été chargé de sélectionner plusieurs cuvées à mettre à l’honneur. On y retrouvera les vins du domaine du Vieux Noyer, à Rivière-sur-Tarn, ceux du domaine Le Clos Riviéral, au Bosc, dans l’Hérault. et celui du Mas Gabarel, à Valros (Hérault).

Le programme du week-end

Samedi 14 mai

À partir de 10 h : début des dédicaces.
10 h – 12 h : initiation au dessin avec Christian Favrelle.
10 h – 10 h 30 : table ronde polar et anticipation en bande dessinée et mangas avec Emmanuel Moynot et Hachin.
10 h 45 – 11 h 15 : table ronde les femmes mènent la danse avec Pascale Dietrich et Nicolas Jaillet.
11 h 30 – 12 h : parloir avec Eric Yung.
À partir de 12 h : repas avec la table du Lieu-Dit de Saint-Affrique dans la cour du Créa.
14 h : début des dédicaces et tables rondes.
14 h - 14 h 45 : table ronde démonstration en avant-première du jeu vidéo To Hell with The Ugly avec Kévin Graouer et Céline Guelton-Thomasset.
15 h-18 h : initiation à l’aérographie avec Christian Favrelle.
15 h - 15 h 30 : parloir avec Pauline Liétar.
15 h 45 : présentation de l’exposition des planches de la bande dessinée « No direction » d’Emmanuel Moynot par l’auteur.
16 h 15 – 16 h 45 : table ronde peut-on échapper à son destin ?, avec Benoît Séverac et Emmanuel Bourdieu.
17 h -17 h 45 : le polar : un regard sur le monde, avec Jean-Luc Bizien et Alexandra Schwartzbrod.
18 h - 19 h : lecture musicale de la nouvelle « Ondes algériennes », écrite et lue par Benoît Séverac accompagné par le groupe de jazz The Trip.
À partir de 19 h : repas avec la table du Lieu-Dit de Saint-Affrique et concert jazz groupe The Trip Cour du Créa.

Dimanche 15 mai

À partir de 8 h : petit-déjeuner aux trénels.
À partir de 10 h : début des dédicaces.
10 h - 10 h 30 : table ronde vies ordinaires en huis clos, avec Cyril Herry et Olivier Bordaçarre.
10 h 45 - 11 h 15 : table ronde antihéros, tu perds ton sang-froid avec Nicolas Leclerc et Danü Danquigny.
11 h 30 - 12 h 15 : présentation de la série BD L’Art du Crime et du métier de coloriste en bande dessinée avec Christian Favrelle.

Tous les rendez-vous sont programmés au Créa, à Millau dans les différentes salles et dans la cour.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

630 €

Appartement NEUF de type 3 avec TERRASSE - TARN - Dernier étage appartement[...]

742000 €

Idéalement située dans la ville de Millau, cette maison de maître datant de[...]

245 €

N185 - Studio meublé de 13 m² en RDC dans une résidence calme et agréable.p[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?