Retraites : de combien devrait être indexé sur l'inflation le montant de votre pension versée en août ?

  • Depuis l'officialisation du gouvernement Borne vendredi dernier, l'exécutif insiste sur sa volonté de tout mettre en œuvre pour adopter le plus tôt possible des mesures pour soutenir le pouvoir d'achat des Français, fortement impacté par l'inflation.
    Depuis l'officialisation du gouvernement Borne vendredi dernier, l'exécutif insiste sur sa volonté de tout mettre en œuvre pour adopter le plus tôt possible des mesures pour soutenir le pouvoir d'achat des Français, fortement impacté par l'inflation. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Le ministre du Travail Olivier Dussopt a précisé ce mardi sur RTL que le gouvernement avait pour « objectif » une indexation des pensions de retraite sur l’inflation « valable dès la retraite de juillet, versée le 9 août ».

Olivier Dussopt, nouveau ministre du Travail qui a récupéré l’épineux dossier de la réforme des retraites, a annoncé ce mardi matin que RTL la volonté du gouvernement d’indexer les retraites sur l’inflation « dès que la majorité présidentielle sera présente à l’Assemblée, après les législatives ».

Pour une retraite à 1 200 €, un gain de 45 € par mois

« L’Assemblée nationale et le Sénat seront saisis d’un texte qui part sur le pouvoir d’achat et qui permettra d’indexer les pensions de retraite. Ce que nous voulons, c’est que cette indexation sur l’inflation soit valable sur les retraites du mois de juillet et donc dès le versement des retraites du mois de juillet (donc le versement effectif est prévu le 9 août). C’est notre objectif que l’indexation rentre en vigueur à cette date », a précisé le nouveau ministre.

Ainsi, pour une retraite à 1 200 €, ce sera un gain de 45 € par mois. « Ce n’est pas négligeable », a commenté Olivier Dussopt.

Un coup de pouce de 4 % ?

Si le chiffre n’a pas encore été précisé, l’augmentation pourrait atteindre 4 %.« Ce sera dans cet ordre de grandeur-là »avait affirmé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, le 7 avril dernier sur France Info. La revalorisation « dépendra des chiffres de l’inflation dans les semaines qui viennent »a-t-il précisé. En mars et sur douze mois glissants, l’inflation a atteint 4,5 %, selon l’Insee.

Cette revalorisation exceptionnelle n’empêchera pas une nouvelle revalorisation en janvier 2023. « On ne pourra pas se contenter d’une indexation à l’été prochain »a ajouté Bruno Le Maire, estimant qu’« une réflexion plus globale » sera nécessaire pour adapter le système de revalorisation automatique des pensions à « une ère d’inflation plus élevée ».

Le Smic, lui, a déjà été revalorisé trois fois en seulement quelques mois, sous l’effet de l’inflation. Sur un an - de mai 2021 à mai 2022 - le Smic aura augmenté de 5,9 %, soit 72 € net. Le Smic mensuel net a dépassé la barre des 1 300 € par mois. Reste désormais ceux qui gagnent plus que le Smic, et qui espèrent des augmentations de salaires pour compenser l’inflation galopante.

« Les entreprises qui peuvent augmenter les salaires doivent augmenter les salaires », a déclaré ce lundi  Bruno Le Maire. « Il faut que nos compatriotes se disent, ‘ça me rapporte de travailler’, et pas ‘ça me coûte cher’», à cause du prix de l’essence, a-t-il ajouté. Mais de nombreuses entreprises estiment ne pas avoir la marge de manœuvre nécessaire.

Réforme des retraites : début de la concertation en septembre-octobre

Concernant la réforme des retraites, dont il a la charge, le ministre du Travail a assuré que « le calendrier est encore en construction  ». « Nous inscrirons le calendrier de cette réforme (des retraites) et de la concertation dans le plan d’action du gouvernement. Le président de la République nous a donné un mois pour l’élaborer. »

« Je pense que nous pouvons commencer cela (la concertation sur une réforme des retraites) au mois de septembre, au mois d’octobre  », a-t-il dit.

« Il faut commencer par de la concertation et du dialogue. Dès aujourd’hui je commence à rencontrer les partenaires sociaux  », sur les retraites et « mille sujets » : la formation, la santé au travail, le pouvoir d’achat, a-t-il dit.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?