Julien Courbet sur M6 : "Quand un pays est en crise, les escrocs font les meilleures affaires"

Abonnés
  • Julien Courbet est l’une des figures de M6 et RTL.
    Julien Courbet est l’une des figures de M6 et RTL. - Benjamin Decoin / M6
Publié le , mis à jour

Le présentateur de Capital pointe plusieurs phénomènes, ce samedi, dans Arnaques !, sur M6, alors que les plaintes sont de plus en plus fréquentes.

Les escroqueries en ligne visant les comptes bancaires auraient été multipliées par trois depuis mars 2020. Un million et demi de Français en auraient été victimes depuis un an. Quelle forme prennent-elles ?

Ce sont des gens qui piratent vos comptes avec, ensuite, une autre problématique : votre banque affirme que vous avez donné votre code, ce qui est faux. Mon émission du matin (“Ça peut vous arriver”, du lundi au vendredi, sur RTL et sur M6) me sert d’observatoire, le nombre de courriers qu’on reçoit permet de voir les tendances et c’est devenu un sport national, c’est pour cela que nous avons enquêté dans l’émission Arnaques ! (1). Il y a même des escrocs qui vous appellent maintenant avec le numéro de votre banque qui apparaît sur votre portable ! Ou encore ceux qui marchent derrière vous dans la rue avec un petit appareil qui fait du sans contact. Pour l’éviter, la gendarmerie explique que vous pouvez demander à votre banque un petit cache pour votre carte.

Vous avez choisi de vous intéresser, par ailleurs, dans votre émission, aux dérives dans le BTP. Pourquoi ?

Notre émission vise à décrypter, dénoncer les arnaques, mais aussi faire bouger les choses : si vous voulez monter un salon de coiffure, vous devez avoir un diplôme, mais vous pouvez construire des maisons même si comme moi vous ne savez pas planter un clou et jusqu’à 140 m2, vous n’avez pas besoin d’architecte. Je vois des drames humains tous les jours.
Le deuxième sujet qui nous préoccupe, ce sont les appartements sur plan, en ce moment, avec la pénurie de matériaux il y a parfois deux ans à trois ans d’attente. Et on s’intéresse à un immeuble qu’il va falloir démolir parce que le monsieur a fait n’importe quoi, des familles entières sont endettées et à la rue. Comment le gouvernement, quel qu’il soit - je ne fais pas de politique -, peut laisser faire ça ? On parle du pouvoir d’achat et de primes de 100 euros, mais ils s’en foutent ces gens-là. Eux leur vie est fichue, ils vont rembourser toute leur vie un logement qu’ils n’habiteront jamais.

Qu’attendez-vous du gouvernement ?

Qu’il rende la formation obligatoire pour les constructeurs, ainsi que la validation des plans par un architecte. Je pense qu’il faudrait aussi dix heures d’enseignement dans l’année scolaire sur la vie de tous les jours, les dépenses du porte-monnaie, ce qu’on peut faire, ne pas faire, l’usage des recommandés, etc.

Vous pointez également les risques liés à l’achat de voitures d’occasion qui ont explosé sur Internet.

Oui, quand vous vous adressez à un concessionnaire, vous avez 99 % de chances de ne pas vous faire avoir, mais la voiture a un prix. Il y a aussi des vendeurs qui ont pignon sur rue, avec un parc de voitures. Mais d’autres achètent depuis leur appartement des lots de voitures aux enchères sans carnet d’entretien, au compteur parfois trafiqué, et les revendent sur internet, il y en a plein, il faut se méfier. Là aussi, pourquoi demande-t-on à l’agent de voyages de déposer une caution quand il ouvre et pas au vendeur de voitures ?

Avez-vous identifié d’autres phénomènes émergents ?

Oui, les problèmes liés aux assurances des mairies, on a plusieurs cas. Un lampadaire tombe sur un véhicule, une voiture s’enfonce dans une plaque d’égout et beaucoup de mairies ont des assurances qui ne remboursent jamais, car ces collectivités, pour gratter sur les budgets, prennent des assurances à Gibraltar, à Malte, ou des assureurs français low-cost.

Y a-t-il des profils type de victimes actuellement ?

Quand un pays est en crise comme il l’est actuellement, avec un vrai problème de pouvoir d’achat, c’est là que les escrocs font les meilleures affaires. Si vous avez une petite retraite et que quelqu’un vous dit "ce qui est à 10 euros, je vous le fais à 5 euros", vous avez envie de le croire. Je viens d’avoir le cas d’un homme qui a échappé à la mort à moto, il est handicapé et ne pourra plus travailler, il a touché 400 000 euros, il a choisi un placement à 12 % sur internet pour son argent alors que sa banque proposait 2, 5 %. Il a tout perdu. La donne a changé avec internet, n’importe qui peut monter un site plus beau que celui de la Fnac. Et le mal d’internet aujourd’hui ce sont aussi ces produits annoncés disponibles, après avoir payé, vous attendez des mois et pendant ce temps ils utilisent votre argent.

Êtes-vous déjà tombé dans les filets d’un escroc ?

D’une grosse arnaque non, j’ai eu du dépannage à domicile, le joint à 10 balles qu’on a voulu me facturer 3 000, etc. Mais j’ai une règle d’or, je peux prendre des risques pour commander une paire de baskets à 60 euros, mais dès que ça dépasse une certaine somme, 200 euros, je mène mon enquête, internet permet de voir à qui on a affaire.

Un faux Julien Courbet vendait, lui, ses autographes...

Oui il demandait 150 €, mais il n’a pas eu de chance parce qu’il a appâté sur Skype la fille d’une cousine d’une copine et j’ai mis une journaliste dessus…

(1) Les samedis 28 mai et 4 juin, à 21 h 10 sur M6.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Propos recueillis par Manuel Cudel
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?