Rodez : l'hôpital Sainte-Marie se mobilise pour son pouvoir d'achat et les effectifs

  • L'hôpital Sainte-Marie prévoit plusieurs actions pour attirer l'attention sur la situation de la psychiatrie.
    L'hôpital Sainte-Marie prévoit plusieurs actions pour attirer l'attention sur la situation de la psychiatrie. - salima ouirni
Publié le

L'hôpital Sainte-Marie appelle à une mobilisation ce vendredi 17 juin et le 21 juin  pour dire  le mal-être du secteur de la psychiatrie dans le secteur privé. Les élus continuent de dénoncer les écarts des salaires avec le secteur public et ses conséquences sur les effectifs. 
 

Dans le monde de la psychiatrie, rien ne va plus. La situation empire même, à entendre les représentants syndicaux de l'hôpital Sainte-Marie. Ils tirent la sonnette d'alarme depuis le Ségur de la santé où le secteur du psychosocial dans le privé n'a pas vraiment profité de cette augmentation salariale. Résultat, les effectifs fondent. "L'écart des rémunérations entre le service public et privé, nous pénalise. Les salariés quittent les secteurs privés comme Sainte-Marie. Du coup, nous avons un vrai problème d'organisation des soins", souligne Jean-François Charliez, délégué syndical central Unsa. Cette organisation des soins touche forcément les patients car elle se traduit par des fermetures de lits et des délais d'attente importantes (une moyenne de quatre mois est constatée en Aveyron, à la sortie d'hospitalisation). La "fermeture d'une quinzaine de  lits, l'an dernier, à Sainte-Marie", n'arrange pas cette situation, ajoute le représentant syndical. 

Mobilisation ce vendredi 17 juin 

Pour tenter de corriger ce cercle vicieux, une intersyndicale ( CFTC, CGT, FO, Unsa de l'association Hospitalière Sainte-Marie, secteur privé à but non lucratif) s'est mise en place. Elle enverra incessamment une motion signée par les salariés au Premier ministre, au ministre de la solidarité et de la santé, aux députés, sénateurs, au président du Conseil départemental et au directeur général de Sainte-Marie. 

Cette intersyndicale appelle également à une mobilisation pour un "comité d'accueil" ce vendredi 17 juin, à 9h30. La direction de Sainte-Marie tiendra ce jour-là son conseil d'administration décentralisé. Les salariés interpelleront donc la direction à coups de banderoles et de panneaux. Mais ils ne comptent pas s'arrêter là, puisque le 21 juin, se tient les négociations annuelles obligatoires (NAO). Les salariés sont aussi appelés à une mobilisation ce jour-là de 12 h à 15h30. Une revendication sera déposée à Chamalières (siège de l'hôpital). "Nous essayons de combler les écarts par des primes, comme celle du transport", espère Francis Cunnac, délégué syndical CGT, qui rappelle combien "le personnel est fatigué par cette situation où l'on n’arrive pas à remplacer les départs, non plus".  

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Dentalco12 Il y a 2 mois Le 14/06/2022 à 19:21

Fatigués de ne pas trop travailler !