La sécheresse met la nature en souffrance

Abonnés
  • Les champs de maïs font grise mine.
    Les champs de maïs font grise mine.
Publié le

L’hiver a été particulièrement sec sur la France. Dans ces conditions, à l’arrivée des beaux jours, les nappes phréatiques étaient souvent basses, voire très basses, dans certaines régions. Cet été, le pays a connu un mois de mai anormalement chaud puis a été exposé à plusieurs vagues de chaleur intenses.

Des événements dopés par le réchauffement climatique qui entraînent une forte demande en eau de la part de la végétation et des cultures.

Or, en juillet, il n’a quasiment pas plu – voire pas du tout – dans de nombreuses régions, ce qui a causé une pression accrue sur les nappes phréatiques déjà déficitaires : c’est la sécheresse, et le gouvernement ne cache plus sa préoccupation.

La situation pourrait se stabiliser au retour de la pluie.

À court terme, des averses atténueraient le besoin de puiser dans les eaux souterraines.

Mais ce n’est qu’à l’automne que les conditions seront réunies pour remplir les nappes phréatiques. En attendant, sur la commune de Druelle Balsac, comme dans d’autres communes d’ailleurs, les diverses céréales, plantations et pelouses souffrent de cette situation et offrent un visage de désolation.

Le retour de la pluie n’a jamais été autant souhaité, sachant qu’il faudrait qu’il en fasse pendant plusieurs jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Druelle Balsac

299000 €

C'est ce que l'on appelle un bien rare et recherché sur le marché !!!!Une g[...]

156500 €

En exclusivité ! OPPORTUNITE ! Vous êtes investisseurs ? Nous vous donnons[...]

165000 €

Sur la commune de DRUELLE BALSAC, dans un charmant village...Maison traditi[...]

Toutes les annonces immobilières de Druelle Balsac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?