Fidèles depuis 2000 au marché de Bercy, les salaisons Linard de Lanuéjouls sont "comme à la maison" à Paris

Abonnés
  • Bertrand et Stéphane Linard (les deux premiers à gauche) ont participé à toutes les éditions du marché des pays de l’Aveyron à Bercy, et seront encore présents en 2022. Ils proposent leurs produits pour des moments de convivialité avec d’autres exposants, comme, par exemple ici, Unicor et la JCE de Rodez.	Rui Dos Santos
    Bertrand et Stéphane Linard (les deux premiers à gauche) ont participé à toutes les éditions du marché des pays de l’Aveyron à Bercy, et seront encore présents en 2022. Ils proposent leurs produits pour des moments de convivialité avec d’autres exposants, comme, par exemple ici, Unicor et la JCE de Rodez. Rui Dos Santos Centre Presse - Rui Dos Santos
  • Fidèles depuis 2000, les salaisons Linard sont "comme à la maison"
    Fidèles depuis 2000, les salaisons Linard sont "comme à la maison"
Publié le

Cette maison familiale, créée en 1993 par Claude le père, fait partie des exposants de la première heure. Les deux frères, Stéphane et Bertrand, à la tête de l’entreprise, gèrent l'événement servi, du vendredi 7 au dimanche 9 octobre, au coeur du 12e arrondissement de la capital comme leur boutique.

S’il existait une prime à la fidélité, ils seraient sur la photo. Ils font ainsi partie d’une race en voie de disparition. Stéphane et Bertrand Linard figurent en effet parmi les rares exposants qui ont participé à la totalité des marchésdes pays de l'Aveyron à Bercy depuis le coup d’envoi en 2000. Et ils seront encore là à l’occasion de la 22e édition de l’événement, du vendredi 7 au dimanche 9 octobre, sur les stands 15 et 16, dressés sur la rue de l’Aubrac, en face de L’Oustal.

Ses fils ont repris le flambeau

C’est Claude, le père, boucher originaire de Salles-Courbatiès, installé également à Villefranche-de-Rouergue, qui a lancé l’activité des salaisons sur le site de La Vayssière à Lanuéjouls voilà bientôt trois décennies. Les bougies seront soufflées l’an prochain. Ses fils ont repris le flambeau, Stéphane en 1993 et Bertrand trois années plus tard. Les deux frangins se répartissent les missions : le premier gère le commercial et l’administration, tandis que le second chapeaute la production et les expéditions.

25 salariés

L’entreprise familiale compte aujourd’hui 25 salariés et atteint un chiffre d’affaires de 4 M€. "On pourrait faire mieux mais on manque d’espace, regrette Bertrand Linard. Après des travaux pour la partie administrative, on avait envisagé de pousser les murs pour poursuivre l’essor. Les premiers devis nous ont incités à stopper la machine. On se "contente" de consacrer une enveloppe à la rénovation du matériel". La déception du chef d’entreprise est grande : "C’est pénalisant et frustrant. On refuse les clients, un vrai crève-cœur".

La saucisse sèche, produit phare de la maison

Ceux que les salaisons Linard alimentent depuis presque trente ans (60 % de grossistes, 20 % en direct, 15 % sur les foires et, enfin, 5 % à la boutique) affichent leur satisfaction. Avec, sur la plus hauche marche du podium de la gourmandise, la saucisse sèche artisanale. "C’est le produit phare de la maison", confirme Bertrand Linard. Elle a d’ailleurs reçu la médaille de bronze au concours général agricole du Salon de l’agriculture 2022 à Paris. Le saucisson sec artisanal avait aussi été récompensé avec une médaille d’argent.

"Si l’événement parisien, porte de Versailles, a une place majeure dans notre agenda, tout comme Metz, Rouen ou Dijon, Bercy est un rendez-vous à part pour nous, incontournable, assure le patron aveyronnais. L’atmosphère est complètement différente de celle d’une foire". Il précise sa pensée : "Sur une foire, tu dois te faire connaître, tu dois soigner la vitrine, la communication. Sur ce marché de pays, tu es comme dans ta boutique. Les clients sont à 90 % aveyronnais, tu les gardes, et l’état d’esprit est très ouvert".

En clair, pas besoin de faire un dessin, il est "inimaginable" pour lui de faire une croix sur ces trois jours ! "Ils sont certes importants pour la vente, mais également pour l’image et servent de porte d’entrée pour le marché parisien", conclut-il. Les deux frères seront accompagnés par Christophe Billand, le commercial sur Paris, et par un vendeur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Rui DOS SANTOS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?