Football : le Réquistanais Victor Lacan se souvient du jeune Lloris, aujourd'hui capitaine des Bleus

Abonnés
  • Victor Lacan, gardien et président de Réquista.
    Victor Lacan, gardien et président de Réquista. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

L’actuel portier et président de l’US Réquista, Victor Lacan, a côtoyé pendant la saison 2004-05 l’emblématique gardien et capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, à Nice.

C’est un bond de dix-huit ans en arrière que fait Victor Lacan au moment d’évoquer, pour nous, son unique saison dans le club de la Côte d’Azur au sein du centre de formation. "Je venais de passer deux années au pôle de Castelmaurou et j’ai signé à Nice une saison pour évoluer avec les 16 ans Nationaux. Hugo était avec les 18 ans", se remémore le Réquistanais.

"C'était écrit et légitime"

"J’ai pu partager des spécifiques gardiens avec lui et lorsque je n’étais pas avec les 16, je montais faire deuxième gardien avec les 18. Lors de quelques rencontres, j’ai été son remplaçant. C’est là où je l’ai découvert." Le Niçois est déjà promis à un grand avenir chez les rouge et noir. Il est programmé pour devenir le futur gardien des pros. "Il s’entraînait déjà avec les professionnels et était le 4e rempart de l’effectif. Il faisait toutes les équipes de France de jeunes. En plus, c’était l’enfant de la ville. C’était écrit et légitime", rajoute celui qui occupe aujourd’hui la double fonction de gardien et de président chez d’autres rouge et noir.

"Déjà un vrai leader de terrain, très posé, très pro"

Et même si Lloris n’était qu’à l’aube d’une grande carrière, tous les feux étaient au vert pour que le capitaine des Bleus franchisse rapidement les paliers sans perdre la tête : "Il ne faisait pas de bruit. Hugo était déjà un vrai leader de terrain très posé, très pro. Tout le monde savait qu’il irait loin. C’était un garçon très bien élevé, très poli, toujours souriant. Après, nous étions seulement des partenaires."

"Il mérite la grande carrière qu'il a eue"

Lacan ne s’éternisera pas avec les Aiglons au terme de la saison car non conservé, tandis que Lloris poursuivra sa progression à vitesse grand V et la carrière qu’on lui connaît, aujourd’hui à Tottenham. L’Aveyronnais rebondira une saison à Colomiers avec les 18 ans Nationaux, avant de rentrer au bercail. "Lloris mérite vraiment la grande carrière qu’il a eue. Mais, je reste persuadé que son côté réservé avec les médias ne lui a pas donné la visibilité qu’il aurait méritée pour signer dans un club du top 5 européen. "

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Mickaël Nicolas
Voir les commentaires
L'immobilier à Réquista

168000 €

Votre agence Bages Immobilier vous propose cette jolie maison de village, i[...]

215000 €

A quelques minutes à pied du centre de Réquista, de l'école primaire et col[...]

78000 €

Spécial investisseurs ! EN EXCLUSIVITE. Ensemble immobilier au centre de R[...]

Toutes les annonces immobilières de Réquista
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 15 jours Le 23/11/2022 à 09:16

Où est la fierté ? ? ?