Les cloches sont revenues pour Noël

Abonnés
  • La maintenance des cloches est un travail de spécialiste.
    La maintenance des cloches est un travail de spécialiste.
Publié le

L’évènement peut paraitre insolite mais cette année les cloches sont revenues à Boussac pour Noël. N’allez pas croire pour autant à un quelconque caprice du comput ecclésiastique (calcul des fêtes religieuses) car il s’agit là tout simplement de travaux qui viennent d’être réalisés au clocher. En effet, les deux plus grosses cloches ont été déposées il y a quelques semaines en vue de remplacer leur joug. Cette partie en bois qui les supporte avait, au fil des années et des balancements, perdu son intégrité, et il devenait par conséquent urgent de procéder à leur remplacement. Il s’agit là de travaux bien spécifiques qui font appel à des entreprises qui le sont tout autant pour effectuer ce genre d’opération. Afin de mener à bien cette intervention, c’est l’entreprise familiale Brouillet et fils sise à Noailles (19) qui fut désignée. Leur métier de campanistes les conduit à intervenir dans tout ce qui concerne les travaux de clochers : maintenance et entretien des cloches, électrification, abat-sons, etc… Après avoir démonté à l’aide de palans ces deux cloches, celles-ci ont reçu leur nouveau joug réalisé en chêne et qui est d’une très belle facture. La deuxième opération, tout aussi fastidieuse, a consisté à repositionner le tout sur la charpente avec la remise en place de tous les automatismes. Equipées désormais de leur nouveau support, ces vénérables cloches vont pouvoir continuer d’annoncer les évènements heureux et malheureux ainsi que les "Angélus" qui rythment la vie quotidienne du village et des environs.

Pour information, la plus grosse cloche fut inaugurée en 1912 et l’une de ses premières fonctions fut de sonner le tocsin de triste mémoire qui ouvrait les hostilités de la Première Guerre mondiale. Beaucoup plus réjouissant, elles ont carillonné récemment pour annoncer Noël avec les calendes.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?