Luc-la-Primaube. Avec les "michous", des pains bénis et distribués comme au XIVe siècle

  • Les participants à cette célébration des Michous en l’église St-Maurice de Luc.
    Les participants à cette célébration des Michous en l’église St-Maurice de Luc.
Publié le
CORRESPONDANT

Il reviendra aux habitants du village des Flottes de perpétuer cette tradition en 2024.

Le jeudi de l’Ascension, les paroissiens de Luc ont perpétué la tradition avec la bénédiction et la distribution des "michous". Cette année, les habitants des hameaux de La Valette et de Montplaisir, chargés de perpétuer cette tradition des michous ont accueilli les participants à cette célébration des pains bénis : "Les hameaux de La Valette et de Montplaisir sont heureux de perpétuer la tradition des michous, qui est ancrée dans les textes depuis le XIVe siècle. De nos jours encore beaucoup de familles conservent un bout de Michou, accroché à une poutre ou posé sur le buffet. Le relais passe d’année en année de hameau en hameau. Nous avons eu la responsabilité, mais surtout l’honneur d’organiser cette journée, moment de partage et de convivialité. Nous aurons une pensée particulière pour nos anciens et pour ceux qui nous ont quittés. Nous remercions tous ceux qui nous ont accueilli et répondu positivement à notre collecte. Certains nous guettaient avec impatience, pour d’autre ce fut la découverte de cette tradition locale des Michous. Nous vous invitions à partager cette célébration des pains bénis avec le père Bernard Koffi."

Et de poursuivre après la célébration avant de séparer : "Nous tenons à vous remercier tous de votre présence en ce jour de bénédiction des pains. Si des familles ont été oubliées lors de la collecte, nous nous en excusons : une urne pour vos dons est mise à disposition près de chaque point de distribution des pains. Grâce à votre générosité, l’excédent de la collecte sera reversé à la paroisse, à la ligue Aveyron contre le cancer et à la fédération française du diabète. Merci au Père Bernard Koffi, sans qui cette messe n’aurait pu avoir lieu et à l’équipe d’animation pour leur accompagnement tout au long de cette célébration. Ce soir, nous irons remettre ce pain symbolisant le levain, au village des Flottes, pour que perdure l’Esprit des Michous et que cette tradition ancestrale continue encore de très nombreuses années."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?