"Beaucoup de monde aurait pu y passer" : un jeune gravement blessé lors du drame de Crépol témoigne en sortant de l'hôpital

  • 6 000 personnes étaient réunies en hommage à Thomas, 16 ans, tué lors du drame de Crépol.
    6 000 personnes étaient réunies en hommage à Thomas, 16 ans, tué lors du drame de Crépol. France Bleu Drôme-Ardèche - Damien Triomphe
Publié le

L'un des blessés graves du drame de Crépol, où un adolescent de 16 ans a été tué, raconte l'angoisse et l'horreur de cette soirée.

Dans la douleur, le village de Crépol a fait ses adieux à Thomas, 16 ans, lors d'une marche blanche mercredi 22 novembre 2023. Environ 6 000 personnes étaient rassemblées à Romans-sur-Isère, dont la famille et les amis de l'adolescent qui était aussi le capitaine du club de rugby FC Romans-Péage.

Thomas a été mortellement blessé dans la nuit de samedi à dimanche, lors du bal de Crépol, lorsqu’un groupe de jeunes armés de couteaux ont fait irruption et ont été l'origine d'une violente rixe. L'adolescent est décédé alors qu'il était transporté vers l'hôpital.

Deux autres jeunes ont été gravement blessées par arme blanche. L'un d'eux a témoigné auprès de RTL, à sa sortie de l'hôpital de Valence (Drôme). "Beaucoup de monde aurait pu y passer", déclare-t-il en s'estimant "heureux d'être encore là".

"On ne savait pas si allait pouvoir attendre les pompiers"

Le jeune a témoigné anonymement. Il explique avoir reçu un coup de couteau dans le dos. "Ça m'a légèrement touché le poumon, ça m'a cassé une côte. Je sentais que ça coulait quand même. Du coup, j'ai regardé ma main et elle était pleine de sang". 

Il a attendu les secours après s'être fait un garrot de fortune, et alors que plusieurs participants du bal "sont venus pour me tenir et faire la compression". L'attente a été épouvantable, "on ne savait pas si on allait pouvoir attendre l'arrivée des pompiers".

Quand le bal a viré au cauchemar

Ce fameux soir, entre 300 et 400 personnes s'étaient retrouvées pour le bal du village, organisé par le comité des fêtes. Quatre agents de sécurité étaient présents pour contrôler l'entrée sur inscription ou réservation. Vers 1h30 du matin, la soirée a basculé dans l'horreur lors de l'arrivée d'un groupe de jeunes souhaitant participer au bal, alors qu'ils n'étaient pas autorisés à entrer.

L'un des vigiles a été blessé à la main par arme blanche, une bagarre générale a éclaté très vite ensuite à l'extérieur de la salle des fêtes. 17 personnes ont été blessées ou prises en charge en état de choc. Thomas n'a pas survécu. "Tout ça, c'est de la folie furieuse. Ils m'ont enlevé mon Thomas. C'était un jeune homme plein de vie, très aimé de ses amis, quelqu'un sans problème, très sage", s'est exprimé la mère de l'adolescent à Paris Match.

Elle était partie en week-end et faisait confiance à Thomas et ses amis, qui devaient tous dormir dans leur maison à Crépol. Le grand frère de l'adolescent, présent à la soirée, a annoncé l'effroyable nouvelle par téléphone. "Il disait qu'il n'avait pas réussi à sauver son frère. On est rentrés immédiatement. On a pu parler au Samu, qui a tenté de le sauver. Ils nous ont dit qu'il ne parlait déjà plus".

Les principaux suspects interpellés

Le soir du drame, les suspects ont décampé. Quelques jours plus tard, plusieurs personnes ont été interpellées dont le principal suspect qui aurait été formellement désigné comme l'auteur du coup de couteau mortel. 

Les gardes à vue ont été prolongées ce jeudi 23 novembre 2023. Le Dauphiné Libéré rapporte qu'au moins six perquisitions sont menées depuis ce jeudi matin dans Romans-sur-Isère à plusieurs domiciles.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Altair3412 Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 08:36

Les auteurs ont été interpellés mais leurs identités sont un secret d'Etat !
Le lavage de cerveaux et la désinformation bat son plein tel le journaliste de France Télévision qui déclare : "L'auteur du coup de couteau mortel lors de la "rixe" de Crépol est de nationalité Française." ! ! !
Personne n'est dupe et mettre le couvercle sur la marmite ne sert qu'à ridiculiser nos gouvernants et nos institutions qui une fois de plus ont fait montre de leurs défaillances graves et continuelles !

Anonyme13114 Il y a 3 mois Le 23/11/2023 à 20:14

Les magistrats attendent les présumés coupables de pied ferme. 35 heures de TIG par exemple comme récemment à Nantes pour un refus d'obtempérer en état de récidive légale ayant entraîné 30 jours d'ITT.