Aveyron : près de 500 personnes ce vendredi soir pour l'ancien ministre Jean-Louis Borloo à Luc-la-Primaube

  • Arnaud Viala et Jean-Louis Borloo.
    Arnaud Viala et Jean-Louis Borloo. Centre Presse Aveyron - M.R.
Publié le

Le centriste, ancien ministre, était l'invité d'un dîner débat à Luc ce vendredi soir, à l'initiative de la majorité départementale "L'Aveyron pour tous".

"Je déteste parler en public. Au départ, j’étais venu à l’invitation du président Viala pour échanger avec quelques amis mais je crois qu’il y a une véritable escroquerie : les quelques amis sont devenus des centaines !" L’ancien ministre Jean-Louis Borloo en a longtemps souri avant de rejoindre la salle d’animation de Luc-la-Primaube ce vendredi soir où… 500 personnes l’attendaient !

Autant dire qu’il y avait beaucoup de monde pour ce dîner débat, organisé par la majorité départementale "L’Aveyron pour tous". Une soirée qu’on aurait presque pu renommer le banquet des Républicains. Mais le jeu de mots serait un raccourci : car Arnaud Viala et ses équipes n’avaient pas seulement convié le centre droit et la droite. On retrouvait de nombreux chefs d’entreprise, représentants d’associations, personnalités du département… Et bien entendu de nombreux maires et élus, pas seulement du bord politique cher à Jean-Louis Borloo car le député Stéphane Mazars (Renaissance) était également du dîner. Durant lequel le centriste Jean-Louis Borloo, aujourd’hui retiré de la vie politique et consultant pour des firmes internationales, a dénoncé une "inquiétude sourde, profonde avec un sentiment que tout file doucement dans notre pays".

Il n’a pas également oublié d’évoquer les sujets départementaux tels que la RN88, dont le passage à 2x2 voies entre Rodez et Sévérac est toujours suspendu à l’aide de l’État… "À un moment donné, il faudra que ce soit oui ou non", a insisté l’ancien compagnon de route de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy.