"Au réveil, la voiture avait bougé" : le témoignage de Jean-Marie touché par la rupture du barrage d'Espeyrac

  • La voiture de Jean-Marie a été emportée par le courant.
    La voiture de Jean-Marie a été emportée par le courant. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Ce mercredi 6 décembre 2023, le barrage d'Espeyrac a cédé entraînant l'assèchement de la retenue d'eau. Au total, ce sont 150 000 m3 d'eau qui se sont vidés.

C’est au réveil que Jean-Marie Brunet, l’un des seuls riverains, vivant au lieu-dit de La Daze, situé en aval du barrage d'Espeyrac qui a a cédé et dont les 150 000 m3 d'eau se sont écoulés dans La Daz, a constaté l’ensemble des dégâts. Si l’habitation qu’il partage avec sa compagne, se situant suffisamment en hauteur a été épargnée, ce n’est pas le cas d’une bonne partie de sa propriété, touchée par les eaux.

"J'ai mis vingt ans pour arranger tout ça"

"J’ai mis vingt ans pour arranger tout ça, et voilà…", constate-t-il amèrement. Sa fosse septique et ses accès à l’eau potable ont été emportés, tout comme son véhicule, déplacé par les eaux et depuis, hors de fonctionnement.

"Nous nous en sommes rendu compte au réveil, je me suis dit "il y a un problème, la voiture a bougé", puis j’ai vu toutes les pierres et j’ai compris, le barrage a cédé", retrace-t-il.

Un incendie l'an passé

Ironie du sort, l’an passé c’est le feu qui touchait la propriété de Jean-Marie Brunet, un incendie ravageant 25 hectares de végétation ayant frôlé leur habitation.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Palourde Il y a 2 mois Le 07/12/2023 à 08:43

Un conseil se retourner contre la société qui gère se barrage en déposant une plainte ,et leur demander pourquoi quand la fuite c'est accentué la veille ils n'ont pas alerter le voisinage ni la préfecture ?