Uniforme à l'école : villes pilotes, kit, date, ce que l'on sait de l'expérimentation qui va être dévoilée par Gabriel Attal

  • Le gouvernement veut expérimenter le port de l'uniforme dans les établissements scolaires.
    Le gouvernement veut expérimenter le port de l'uniforme dans les établissements scolaires. Illustration - Unplash
Publié le

Gabriel Attal, ministre de l'Education nationale, doit dévoiler dans les prochains jours les contours de la mesure visant à expérimenter le port de l'uniforme à l'école. 

Lors de la rentrée scolaire 2023-2024, le ministre de l'Education, Gabriel Attal, avait annoncé vouloir lancer une expérimentation sur le port de l'uniforme à l'école. Elle concernera une partie des écoles, collèges et lycées de France, là où les collectivités se portent volontaires.

"Elle mérite d'être testée"

"Je ne suis pas sûr que ce soit une solution miracle qui permette de régler tous les problèmes de l'école, mais en tout cas, je pense qu'elle mérite d'être testée. Et moi, je suis très favorable à l'expérimentation pour qu'elle puisse faire avancer le débat", a-t-il répondu, ajoutant avoir vu "qu'il y a des prises de position d'élus en nombre, ces derniers jours, sur cette question de l'uniforme", avait-il déclaré en septembre dernier.

Dès septembre 2024

Selon une information communiquée par Franceinfo ce lundi 11 décembre 2023, l'expérimentation "doit commencer en septembre 2024, à la rentrée, voire dès le printemps pour les collectivités les plus motivées".

Quelles collectivités ?

Selon nos confrères, plusieurs villes et départements ont d'ores et déjà été retenus.

Pour les villes, il s'agit entre autres de : 

  • Tourcoing
  • Reims
  • Nice
  • Perpignan

Pour les départements et les régions, il s'agit de :

  • L'Allier
  • Les Alpes-Maritimes
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes

Un kit remis à chaque élève

Un kit de base serait remis à chaque élève. Ce dernier pourrait contenir cinq polos, deux pulls et deux pantalons. Un kit qui reviendrait à 200 €.

Toutefois, toujours selon nos confrères, les familles n'auront rien à débourser. Le gouvernement s'orienterait plutôt vers un financement partagé entre l'Etat, la mairie, le Département ou la Région.

Le projet devra être soumis 

Avant de se lancer, chaque établissement scolaire devra valider le projet en conseil d'administration ou en conseil d'école pour inscrire la mesure dans le règlement intérieur.

L'expérimentation bénéficiera d'un suivi scientifique, une évaluation du climat scolaire, des résultats et de l'ambiance en classe, promet Gabriel Attal.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme16531 Il y a 2 mois Le 11/12/2023 à 14:13

Bravo, je suis pour a cent pour cent, vivement qu'on le mette en place dans l'Aveyron.