Guerre en Ukraine : sept morts dont deux enfants et un bébé, le terrible bilan d'une attaque de drones à Kharkiv

  • Trois enfants sont morts, dont un bébé de six mois, à Kharkiv.
    Trois enfants sont morts, dont un bébé de six mois, à Kharkiv. MAXPPP - YAKIV LIASHENKO
Publié le
Quentin Marais avec Reuters

Une frappe de drones attribuée à la Russie a fait sept morts à Kharkiv, en Ukraine, dans la nuit du 9 au 10 février 2024. Des enfants figurent parmi les victimes.

La ville de Kharkiv, en Ukraine, a été visée par une attaque de drones attribuée à la Russie, dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 février 2024. 

Sept morts dont trois enfants, un bébé parmi les victimes

Sept civils ukrainiens, dont trois enfants, sont morts, a déclaré samedi le gouverneur de la région, Oleh Synehoubov. Il avait indiqué vendredi soir que des drones Shahed de conception iranienne avaient visé des infrastructures civiles dans et aux abords de Kharkiv. "Après ces frappes, sept personnes sont mortes", dont un bébé de six mois et deux autres enfants âgés de quatre et sept ans, a-t-il précisé sur la messagerie Telegram.

Une station-service, maisons...

Selon Oleksandr Filtchakov, procureur régional de Kharkiv, l'attaque de drones a touché une station-service, détruisant l'infrastructure. "Il y a eu une énorme quantité de carburant déversé, ce qui explique pourquoi l'incendie a été aussi terrible", a-t-il précisé. Les flammes ont ravagé plusieurs maisons qui se trouvaient autour de la structure. 

Au total, trois drones ont sévi dans le quartier Nemychilansky, toujours selon le procureur. "À six heures, le combat pour éteindre les flammes se poursuivait", a-t-il ajouté.

Deuxième ville d'Ukraine

Kharkiv est la deuxième plus grande ville d'Ukraine. Au 1er janvier 2022, à quelques semaines du déclenchement de l'invasion russe, elle comptait quasiment 1,5 million d'habitants. Située non loin de la frontière avec la Russie, elle a été, dès l'hiver 2022, le théâtre d'intenses combats entre les troupes de Volodymyr Zelensky et celles de Vladimir Poutine.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?