Quilles de 8

Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion

  • À seulement 22 printemps, le Bozoulais est devenu le maître des... maîtres joueurs.
    À seulement 22 printemps, le Bozoulais est devenu le maître des... maîtres joueurs.
  • Jean-Baptiste Mouysset félicité par son père à l'issue d'un final dantesque de la part du licencié de Bozouls.
    Jean-Baptiste Mouysset félicité par son père à l'issue d'un final dantesque de la part du licencié de Bozouls. Jean-Louis Bories -
  • Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion
    Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion Jean-Louis Bories -
  • Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion
    Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion Jean-Louis Bories -
  • Jérémy Foucras, vainqueur dans la catégorie espoir.
    Jérémy Foucras, vainqueur dans la catégorie espoir. Jean-Louis Bories -
  • Premier à midi, Yohan Carvalheiro (Rodez) n'a pas résisté.
    Premier à midi, Yohan Carvalheiro (Rodez) n'a pas résisté. Jean-Louis Bories -
  • Champion de France en titre, Christophe Recoules (Sébazac) a échoué au pied du podium.
    Champion de France en titre, Christophe Recoules (Sébazac) a échoué au pied du podium. Jean-Louis Bories -
  • Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion
    Quilles de huit : Jean-Baptiste Mouysset, graine de champion Jean-Louis Bories -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Quilles de huit. À seulement 22 printemps, le Bozoulais Jean-Baptiste Mouysset est devenu dimanche, champion de l'Aveyron en individuel. Classé 29e à midi (156), il a réalisé une après- midi dantesque pour s'imposer avec un score de 329.

Tout le monde le dit et le répète depuis des années : ce garçon a tout d’un grand champion. Dimanche, Jean-Baptiste Mouysset l’a prouvé. Et a fait une entrée fracassante parmi les grands au nez et à la barbe de tous ses aînés attendus comme les plus sérieux prétendants au titre.

À seulement 22 printemps, le Bozoulais est devenu le maître des... maîtres joueurs. Sous le quillodrome étouffant de Campuac, le joueur a connu son premier jour de gloire chez les grands. Pourtant, c’était loin d’être gagné. Car après les trois premières parties de la matinée, personne n’aurait misé un kopeck sur le récent champion de France Honneur avec sa quadrette dont il est déjà le capitaine.

Classé 29e à seize quilles du premier Yohan Carvalheiro (Rodez), Jean-Baptiste Mouysset a ensuite marché sur l’eau dans l’après-midi. Dès les premiers coups, cela s’est ressenti. Six au rabat, deux huit à cinq mètres... "Il est bien parti. Mais il ne gagnera pas. Pour le podium, c’est peut-être jouable" disait-on alors dans le camp des supporters bozoulais. Eh bien, c’était mal connaître les ressources du jeune joueur. Car, dans son style particulier tout en puissance, il a petit à petit refait son retard puis a fini par griller la politesse à tout son monde dans l’ultime partie.

Pour un premier titre majeur, «JB» ne pouvait pas espérer mieux comme scénario haletant ! De quoi également laisser présager des lendemains qui chantent pour ce prodige élevé au grain d’Henri Recoules du côté de l’école de quilles de Bozouls puis à celui de l’Excellence sous les couleurs de Sébazac-en remplacement de son père Philippe, blessé-, alors qu’il n’avait pas encore fêté sa majorité. Désormais, Jean-Baptiste Mouysset a marqué de son empreinte son sport. Chez les jeunes comme chez les grands. 

Mathieu Roualdés
Sur le même sujet
Réagir