Onet-le-Château : un conseil municipal de rentrée presque consensuel

  • Un conseil municipal pour entériner des décisions administratives.
    Un conseil municipal pour entériner des décisions administratives. Salles Yvette / Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

Politique. Une session de rentrée, où 9 élus étaient absents, qui a surtout permis d’entériner des décisions administratives et a recueilli un consensus.

Le premier conseil municipal de la saison a débuté par une minute de recueillement en mémoire des victimes des attentats terroristes de l’été.

Opposition

Menée par son chef de file, Fabrice Geniez, l’opposition a cependant émis remarques ou questions sur quelques dossiers malgré le climat consensuel du conseil. Maryline Crouzet attend toujours une information complète sur la rénovation urbaine des Quatre-Saisons, qu’aurait, pour l’heure, refusé de lui présenter la direction générale de Rodez. Se voulant rassurant, le maire Jean-Philippe Keroslian assure que ce dossier est en cours de finalisation, avant sa présentation finale.

Vente des biens communaux

C’est la vente de biens communaux qui a surtout suscité inquiétude et désapprobation. Ainsi, le presbytère de Saint-Martin de Limouze, estimé à 116 000 €, relevant du domaine privé du CCAS, va être vendu, tandis que rue Saint-Paul, c’est une parcelle de terrain qui sème la discorde. S’inquiétant de l’absence d’enquêtes publiques, Christophe Noyer, bientôt suivi par Fabrice Geniez, aurait préféré un investissement de 6000 e à 10000 e  afin de préserver le presbytère (coût estimatif pour la remise à niveau de l’assainissement, ndlr).

"Ni le CCAS, ni la commune ne trouve intérêt à garder ce patrimoine et, pour éviter de futurs travaux, nous préférons vendre. Par ailleurs nul besoin d’enquête publique pour ce qui rentre dans le domaine privé", rappelle le maire, tout comme il l’expliquera à nouveau sur le dossier de la rue Saint-Paul. Ici, une parcelle de terrain achetée par l’ancienne municipalité va être vendue pour une construction individuelle, pour un montant de 50000 €  minimum.

L’opposition craint un détricotage de la réserve foncière

L’opposition s’insurge contre cette vente: "Il n’y a aucune urgence à vendre ce bien, nous avions souhaité créer des réserves foncières; depuis 3 ans on vend tout", note Christophe Noyer, soutenu par Fabrice Geniez qui avait envisagé, par le passé, un accès sur l’avenue des Rosiers. "À cause de la servitude sur la parcelle, vous savez très bien qu’aucune sortie ou rentrée n’était envisageable, et je me demande encore pourquoi vous l’aviez acheté 57000€ avec cette clause particulière?…", rétorque le maire. L’opposition a voté contre les deux dossiers.

Aides aux étudiants

Par ailleurs, lorsqu’il s’est agi de renouveler le programme d’accompagnement des étudiants castonétois, l’opposition a exprimé ses regrets quant au choix des candidats éligibles. "L’idée est généreuse mais elle devrait s’accompagner d’un critère de justice sociale, et l’aide apportée tenir compte du quotient familial", note Fabrice Geniez, aussitôt appuyé par Jean-Luc Paulat qui y voit "une bourse inégalitaire" et Christophe Noyer, qui s’interroge sur la notion d’"étudiants méritants".

Pour le maire ce sont tous les étudiants qui peuvent y prétendre, même ceux qui passent par la voix professionnelle: "C’est une démarche que nous avons souhaitée pour encourager les jeunes à poursuivre". L’opposition a voté contre. Rappelons que les étudiants peuvent proposer leur dossier en mairie, au plus tard le 9 décembre.

Les autres dossiers

  • Réseaux : La municipalité s’est engagée, aux côtés de l’Enedis, pour une extension du réseau électrique de deux parcelles, sises route de Séverac, pour un montant de 6603€ ; une décision sur laquelle s’est abstenue l’opposition. Le réseau de défense incendie va être développé sur le secteur Lapanouse/Lous Triniols; la contribution de la commune aux réseaux publics du SIAEP de Montbazens s’élève à 26537€. Les réseaux téléphoniques vont être dissimulés, route de la Roque (tranche 1) pour une participation communale de 6556 €. Des admissions en non-valeurs pour un montant de 921,35€ ont été approuvées.
  • Mutualisation. Mutualisation des ressources d’ingénierie technique pour les opérations de construction, réhabilitation, aménagement du mandat avec Rodez Agglomération (à noter que Sainte-Radegonde et Le Monastère n’ont pas souhaité rejoindre la mutualisation).
  • Compétence. Transfert de la compétence de gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (Gemapi) à Rodez Agglomération.
  • Éducation et culture. Approbation du projet éducatif territorial pour 2016/2019. Convention de partenariat avec l’association Festival du livre jeunesse de Sainte-Radegonde.
  • Urbanisme. Révision partielle du PLUI. Désaffectation des locaux de l’ancienne école du Stade (cette parcelle fait partie du projet contrat de ville). Déclassement d’une parcelle, rue des Aulnes, pour une vente à un particulier, pour 6820€, hors frais. Déclassement d’une parcelle, boulevard des Mouettes, pour une vente à une SCI, pour 8640€, hors frais. Extension du cimetière d’Onet-Village avec l’achat de trois parcelles, pour un montant total de 42119€, hors frais.
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

129500 €

En exclusivité - Un appartement de type 3, dans une copropriété sécurisée a[...]

236 €

Vous êtes à la recherche d'un logement sur le secteur Onet-le-Château ? Nou[...]

160000 €

Dans un quartier calme et prisé, terrain à bâtir d’environ 2 000 m². Situ[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?