Le département de l’Aveyron suit désormais la trajectoire de Galliard

  • Jean-François Galliard a présenté hier les grandes lignes du budget 2018.
    Jean-François Galliard a présenté hier les grandes lignes du budget 2018.
Publié le , mis à jour

Vendredi matin, sur leur bureau de l’hémicycle, les élus du conseil départemental n’avaient pas seulement le rapport du budget 2018.

Ils avaient également le programme de mandature du président Jean-François Galliard, intitulé « Agir pour nos territoires », cherchant quelque peu à plonger dans l’oubli le « difficile » Cap 300 000 habitants. « Juste un toilettage », a résumé Jean-François Galliard. Un toilettage qui pèse quand même près de 700 pages !

Une manière, pour le président, depuis un peu plus d’un an, de prendre complètement les rênes de la destinée départementale. Et d’affirmer ses positions.

Ce qu’il fit d’emblée hier en soulignant qu’il refusait de négocier avec le préfet en réponse à la méthode de contractualisation voulue par l’État. Ce dernier demande aux collectivités locales les plus importantes de participer à la réduction du déficit public à hauteur de 13 milliards d’euros sur le quinquennat.

« On nous demande pour les 3 ans à venir un objectif annuel d’évolution des dépenses réelles de fonctionnement de 1, 2 %... Cela veut dire que nous passons sous contrôle. » À gauche, où l’on parle de nœud coulant, le propos est salué.

Hier, une partie des échanges avait des accents de débat de politique générale, les députés « En marche » Stéphane Mazars et Anne Blanc argumentant, eux, sur la nécessité de « désendetter » le pays.

Tout cela à fleurets mouchetés toutefois, dans la mesure où le budget départemental trouve plutôt grâce aux yeux des opposants.

Un budget qui s’établit, pour ce qui est des chiffres, à près de 358 millions d’€, avec 290,5 millions d’€ de fonctionnement et 51,8 millions d’€ d’investissements.

Un budget marqué par le poids du social (151 millions), mais aussi par le soutien aux infrastructures (voirie, haut débit, aéroport pour plus de 50 millions), le programme d’aménagement du territoire (plus de 13 millions), les collèges (plus de 10 millions) ou la sécurité (plus de 7 millions).

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

283 €

RODEZ : studio situé dans un quartier calme et résidentiel comprenant un ha[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?