Environnement

Rodez : des brebis pour gérer les espaces naturels de la Ville

  • Les brebis vont paître  aux abords de la ville.
    Les brebis vont paître aux abords de la ville. - PIXROD
S'abonner Mis à jour le -- partages
L’entretien des 80 ha d’espaces naturels ceinturant la ville va être assuré par des brebis. Samedi, ces dernières rejoindront ces nouveaux pâturages en transhumant à travers la cité.

La patience sera de mise, samedi après-midi, pour les automobilistes de passage dans le chef-lieu aveyronnais.

Plus particulièrement aux abords du quartier du Faubourg, de la rue Béteille, de la place d’Armes, de la rue Louis-Oustry, de la place du Bourg ou encore de l’avenue Victor-Hugo.

Bref, pour les automobilistes (et rien que pour eux), c’est tout le secteur du centre-ville qu’il vaudra mieux éviter, ce jour-là, entre 16 heures et 17 h 30. En cause, la première transhumance de brebis lacaune organisée à Rodez. Une initiative rendue possible à travers un partenariat signé entre la Ville et le lycée La Roque, à Onet-le-Château. 

Car, si les troupeaux de brebis traversent la ville ce jour-là, ce n’est pas parce qu’elles se seront perdues. Mais tout simplement parce qu’elles vont rejoindre des pâturages à l’extérieur de la ville.

« Ecopâturage »

Quatre-vingts hectares d’espaces naturels ceinturant Rodez et propriété de la Ville. Pour assurer  l’entretien de cette surface, la municipalité a décidé de remettre au goût du jour une technique ancestrale : le pâturage.

Pour être dans l’air du temps, la technique qui consiste à proposer une alternative à l’entretien mécanique des milieux ouverts et herbacés par l’introduction d’animaux sur les parcelles est désormais appelée « écopâturage ». Une technique peu coûteuse mais surtout bénéfique pour l’environnement.

Avec l’aide du lycée La Roque

C’est avec l’aide d’Agricampus du lycée La Roque que ce nouvel engagement pour la biodiversité a été rendu possible et ce projet s’est naturellement enraciné sur le site exceptionnel de Notre-Dame-de- Pitié.  

« Les objectifs de ce dispositif sont multiple, avance Marie-Claude Carlin, adjointe en charge du développement durable à la mairie de Rodez. Cela permet d’amener un peu de campagne en ville, mais aussi d’entretenir nos paysages de manière durable et en préservant la nature. »

Des festivités

Pour fêter dignement ce nouvel événement, la Ville et ses partenaires proposent une série d’animations hautes en couleur. « Un peu à l’image d’une transhumance de brebis dans les Pyrénées ou les Cévennes », indique un bénévole. 
Ce sont les adhérents de l’Association des utilisateurs de chien de troupeaux de l’Aveyron (Act 12) qui accompagneront les bêtes dans leur traversée de la ville.

Les résidants des maisons de retraite Saint-Cyrice et Bon Accueil, ont également été invités à participer à la fête en confectionnant, en amont, les pompons décoratifs en laine qui seront accrochés au cou des brebis le jour de la transhumance.

Il sera possible de suivre le troupeau.

Contact : 05 65 77 88 00 ou via www.ville-rodez.fr

Réagir