Vie pratique - Conso

L'UFC-Que Choisir déconseille aux parents d'acheter du "slime"

  • L'UFC-Que Choisir a testé 13 modèles de slime, tout prêts ou en kit, pour la présence de contaminants type arsenic ou mercure, ainsi que pour le bore
    L'UFC-Que Choisir a testé 13 modèles de slime, tout prêts ou en kit, pour la présence de contaminants type arsenic ou mercure, ainsi que pour le bore - jarabee123 / Istock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - L'UFC-Que Choisir a déconseillé mardi aux parents d'acheter du "slime" en raison de "l'incertitude" sur son "innocuité", leur recommandant une version "comestible" maison de cette pâte à malaxer visqueuse prisée des enfants et adolescents.


L'association de défense des consommateurs a testé 13 modèles de slime, tout prêts ou en kit, pour la présence de contaminants type arsenic ou mercure, ainsi que pour le bore, qui donne son élasticité à cette pâte plus malléable et élastique que la traditionnelle pâte à modeler.

Les résultats publiés dans le numéro d'octobre montrent que tous les produits respectent les normes en matière de contaminants, mais trois dépassent la teneur maximale autorisée en bore, parfois largement, indique-t-elle dans un communiqué.

"Le simple contact de la peau avec de fortes concentrations de bore peut entraîner des irritations des yeux et des muqueuses, voire être ultérieurement à l'origine de troubles de la reproduction", assure l'UFC-Que Choisir, ajoutant que son ingestion peut causer des "problèmes digestifs, des atteintes du foie, du pancréas et du système nerveux".

Pour l'association, le fait que deux modèles bien notés dans ce classement aient fait l'objet en 2018 de rappels en raison d'une trop forte teneur en bore témoigne également d'une "loterie" sanitaire: "il apparaît que pour une même marque, la composition en bore peut varier significativement selon les lots de fabrication".

Dans ces conditions, l'UFC-Que Choisir "déconseille aux parents d'acheter des produits +slime+ en rayon tant que demeure l'incertitude sur leur innocuité" et demande à la DGCCRF (répressions des fraudes) de retirer les produits "épinglés" par les tests.

L'association recommande également d'éviter les tutoriels de fabrication maison du slime qui se multiplient sur internet, avec des recettes utilisant des produits allergisants ou toxiques comme des colles ou des lessives liquides.

La DGCCRF et l'Agence sanitaire Anses avaient elles aussi mis en garde en mai contre ce slime maison, rapportant "plusieurs cas d'atteintes cutanées liées à la fabrication et à la manipulation" de cette pâte gluante artisanale.

Pour les parents "qui ne sauraient résister à leurs enfants", l'UFC-Que Choisir publie en vidéo une recette sans produits toxiques, empruntée à son homologue italien Altroconsumo.

Faire fondre 180g de marshmallows au micro-onde pendant environ une minute, bien mélanger, puis ajouter éventuellement du colorant alimentaire. Verser ensuite 100g de fécule de maïs et mélanger d'abord à la cuillère avant de malaxer avec les mains pendant dix bonnes minutes.

Cette pâte avait connu son heure de gloire en 1984 avec le film Ghostbusters (SOS Fantômes), d'où est tiré son nom, dérivé d'un des fantômes du film, "Slimer".

Elle est revenue sur le devant de la scène aux États-Unis dès novembre 2016 grâce à des vidéos postées sur Youtube par des pré-adolescents fiers de leur création.

Réagir