Les Baroudeurs de Pia se paient les Loups villefranchois

  • Pia valide aux dépens des Loups ses ambitions en Élite 2.
    Pia valide aux dépens des Loups ses ambitions en Élite 2.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les Pianencs n’ont pas failli hier, dans l’émolliente douceur automnale, du moins jusqu’à l’heure de jeu, où ils menaient 28-6, avant de céder physiquement et de voir les Loups revenir babines retroussées et crocs acérés. Car jusque-là, ils avaient maîtrisé les Aveyronnais, surpris par autant d’audace, à l’image d’Adam Madouri qui récupérait dans le timing une passe au pied de Sylvain Bonnet (10e).

Les Loups revenaient immédiatement à hauteur, sur un côté droit où Bedok était à la conclusion avec la complicité de Gaillac et Rodriguez (6-6, 12e). Mais par la suite, les Aveyronnais, privés de ballon, devenaient vulnérables. Nicolas Franck cadrait une pénalité (17e) et Madouri se contorsionnait au ras du tenu (14-6, 23e). Le duo Anthony Léger-Marc Janicot venait scarifier le côté droit à plusieurs reprises et les efforts finissaient par payer lorsque "Light" plongeait en but, en se blessant en même temps sur ce coup gagnant (39e). Mi-temps : 20-6.

Dans le même élan, les Baroudeurs effectuaient un bon premier quart d’heure à la reprise. Nicolas Franck ajoutait deux points au pécule des Salanquais (46e). Marc Janicot (54e) venait éperonner la défense aveyronnaise et c’est Étienne Bezo qui, sur le renversement, pointait en but (28-6, 55e).

Tombant alors dans l’à-peu-près, les Catalans subissaient en fin de match. Et les gros cubes villefranchois passaient la lame pour dégager le terrain à Amans, décalé par Gaillac (63e). Mieux : Lafon venait, en bout de ligne, inscrire un troisième essai (70e) et Portal signait le quatrième (78e). Même si à l’heure des vêpres la messe était dite, trois pater et deux ave ne seront pas de trop mercredi à l’entraînement, notamment concernant ce relâchement de fin de match qui, avec un peu plus de mordant de la part des Loups, aurait pu enterrer l’excellente première mi-temps de Pia.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir