Circulation - Déplacements

RD911 : "J'ai mis une heure pour faire 10 km !"

  • RD911 : "J'ai mis une heure pour faire 10 km !"
Publié le / Modifié le S'abonner
Depuis le début d'après-midi, de nombreux automobilistes sont bloqués sur la RD911 entre Flavin et l'A75. 

Il n'en revient toujours pas. Un Montpellierain en goguette dans la préfecture aveyronnaise ne pensait pas mettre autant de temps pour rentrer chez lui. " Depuis Flavin, j'ai mis une heure pour faire 10 km ! Je n'avais jamais vu ça."

Sur la RD911, entre Flavin et Pont-de-Salars, ils sont comme lui nombreux a faire les frais de conditions de circulation particulièrement difficiles sur le Lévezou. La neige y est évidemment pour beaucoup. Mais pas uniquement.

Accident mortel à Viarouge

"La conjonction de plusieurs événements a rendu la circulation très délicate" sur cet axe d'habitude très fréquenté. "Un accident mortel à Viarouge a nécessité l'interruption complète de la circulation sur la RD911, explique le conseil départemental. Cela a occasionné un gros ralentissement. Dans le même temps, les engins de déneigement peinent à se frayer un chemin et le vent oblige les engins à repasser très régulièrement".

Pris de court, les poids lourds - contraints par arrêté préfectoral depuis ce lundi matin à chausser des équipements spéciaux - ont également fait stop sur la chaussée. Incapables d'aller plus loin.

La conjugaison de ces éléments a rendu la circulation chaotique de ce côté-là du département. "Les choses vont dans le bon sens, rassure le conseil départemental. La situation devrait revenir à la normale d'ici mardi matin." En attendant, patience et prudence restent de mise. 

"Sortie stupéfiante du tunnel de l'Escalette"

Difficile dans le sens Nord-Sud, la situation n'est pas meilleure dans le sens opposé. En témoigne, un autre automobiliste parti de Salon-de-Provence ce matin à 8h30. "La route était normale malgré la pluie jusqu’au Lodève." 

Après "une montée inquiétante du pas de l’Escalette", alors que "tous les indicateurs de route étaient au vert, quelques kilomètres auparavant", l'Aveyronnais explique : "A la sortie de tunnel, la circulation était bloquée sur trois files, camions et voitures en patinage libre, tentatives inopérantes de débordement à gauche ou à droite des plus pressés souvent les plus inconscients aussi".

"Ça patine fort, ça glisse aussi "

"Heureusement grâce aux interventions gracieuses et efficaces de quelques chauffeurs routiers immobilisés, les automobilistes se remettent en route derrière un deuxième ou un troisième chasse-neige engagé dans une noria incessante entre la Cavalerie et le Caylar", poursuit notre automobiliste philosophe : "Un grand merci aux routiers sympas et aux services des routes téméraires qui ont su en à peine plus de deux heures, tirer tout ce monde transhumant d’une mauvaise blague du temps".

Traversée inoubliable du viaduc enneigé

Ravi d'arriver à bon port, il termine : "le point très positif reste la traversée inoubliable du viaduc enneigé. Quel soulagement de découvrir une chaussée entièrement dégagée sur la rive Lévézou du Tarn, juste à la sortie du viaduc, et une chassée très roulante jusqu’à l’aire de Séverac et au delà jusqu’à Rodez". 

Suivez la situation en direct sur le site Inforoute12.fr

Sur le même sujet
Réagir