Une forte mobilisation des gilets jaunes en Aveyron

Abonnés
  • Le cortège s’est élancé de Bourran peu après 10 heures, samedi matin.
    Le cortège s’est élancé de Bourran peu après 10 heures, samedi matin. Photos Ph.H.
Publié le , mis à jour

Samedi, au plus fort du mouvement, ils étaient près de 3 000 à défiler de Bourran à la place d’Armes, à Rodez.

Ceux qui ont lancé le mouvement en Aveyron, sur les réseaux sociaux, ont été les premiers surpris par la mobilisation de samedi. Vers 10 heures, avant de s’élancer vers la place d’Armes, à Rodez, près de 2 000 gilets jaunes se sont retrouvés à Bourran. De partout, par petits groupes, ils ont afflué des quatre coins du département pour cette troisième journée de mobilisation nationale.

Si bien que quelque temps après, le cortège a pris de l’ampleur. On comptait ainsi jusqu’à 2 600 gilets jaunes selon la police, alors que du côté des organisateurs on évoquait plutôt le chiffre de 3 000 manifestants.

Difficile de donner un chiffre exact, puisque certains gilets jaunes sont restés jusqu’au bout de la manifestation, alors que d’autres l’ont rejoint ensuite.

Au slogan de "Macron démission", au rythme de La Marseillaise, les gilets jaunes s’élancent vers leur objectif. L’ambiance est calme et plutôt bon enfant. Retraités, salariés du privé et du public, chômeurs, jeunes et moins jeunes, tous sont là pour crier leur ras-le-bol. Rassemblé place d’Armes, le cortège se divise ensuite. Certains se dirigent vers la préfecture, pendant que les autres optent pour la place de l’hôtel de ville. Là, le rassemblement ne dure que quelques minutes. Certains gilets jaunes rencontrés hier se félicitaient de la forte mobilisation aveyronnaise. "Le mouvement n’est pas prêt de s’essouffler" ou encore, "on ne va rien lâcher".

"On va remotiver les gens pour venir nous épauler sur les ronds-points et continuer à manifester", lâche un autre gilet jaune.

Decazeville et Villefranche aussi

Dans le même temps des barrages filtrants étaient toujours en place à Séverac, au rond-point du mas de Souyri, à Villefranche-de-Rouergue ; des difficultés de circulation sur l’A75 entre l’échangeur de Saint-Germain et La Cavalerie étaient également à noter (lire également en page 15). Ailleurs dans le département, d’autres rassemblements ont eu lieu. Notamment au rond-point de la Vitarelle à Decazeville où quelque 200 gilets jaunes étaient comptabilisés à 14 heures. Tout se passait dans une bonne ambiance qu’on pourrait qualifier de festive, ponctuée de barrages filtrants de courtes durées.

Un cortège de plus de 300 personnes s’est formé vers 15 heures pour défiler sur la D 840 en direction du giratoire suivant. Après avoir défilé dans les différentes rues de la ville en scandant "Macron, démission", le cortège s’est retrouvé au rond-point de la Vitarelle, où les manifestants occupent le terrain depuis deux semaines maintenant. Comme dans le reste du département aucun incident n’a été à déplorer.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

299 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové à 5minut[...]

350 €

Proche du centre ville et à deux pas du lycée Monteil, appartement de type [...]

332 €

LOCATION APPARTEMENT T1 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?