Art

Le Larzac, terre d’activités et d’animations culturelles

  • La rencontre Fers et lames est un incontournable de la culture larzacienne.
    La rencontre Fers et lames est un incontournable de la culture larzacienne. V. D., Archives -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Malgré son isolement, ce territoire attire de nombreux artistes.

Le Larzac, ses plaines battues par le vent, connu pour être un des territoires agricoles des plus attractifs d’Europe. Et pourtant, ce territoire sort également du lot pour ses nombreuses activités culturelles. Théâtre, peinture, sculpture, musique : les artistes ont posé leurs bagages sur le Larzac. "Les paysages, la lumière et le ciel sont incroyables ici", explique Mathilde Poulange, "embaumeuse de livres". "Quand mes amis agriculteurs me questionnent sur mon installation ici, je leur réponds que s’ils traient les bêtes, moi je trais les nuages", philosophe la Toulousaine d’origine.

Manque de structures

Si l’artiste peintre s’exporte au-delà du Larzac et même du département, d’autres ont fait le choix d’exercer essentiellement sur place comme la compagnie musicale Le plus petit espace possible ou la troupe de théâtre Ô Rageuse. "Le Larzac est un territoire qui vit avec des jeunes et des jeunes familles qui s’installent mais cela reste un désert culturel qu’il faut essayer de faire vivre avec une création artistique. L’objectif est de s’inscrire dans le patrimoine ", développe Sarah Carlini d’Ô Rageuse.

Si tous les artistes rencontrés s’accordent à dire que l’objectif premier est de proposer des œuvres autour desquelles le public local peut se rencontrer et développer du lien social, ils avouent que cela reste parfois difficile à réaliser sans structure adaptée. "Le public est là mais une fois qu’il a vu l’exposition ou acheté une œuvre, il passe à autre chose et c’est normal", explique Mathilde Poulange qui a exposé trois mois l’an dernier au musée de Millau. "Dans les grandes villes, le public vient à nous. Ici, c’est nous qui devons faire le nécessaire pour qu’artistes et visiteurs se retrouvent ", souligne Sarah Carlini, notamment passée par Bruxelles.

Pourtant, ces compagnies peuvent compter sur le soutien de municipalités larzaciennes comme La Couvertoirade qui organisent de nombreuses animations culturelles, notamment pendant la période touristique pour les visiteurs mais aussi pour les locaux, gratuitement. "C’est important de proposer ce genre d’activités dans un village de 200 âmes. Et les artistes comme le public répondent présent", détaille Mélanie Sarrouy, responsable culture et communication de La Couvertoirade. Avec une enveloppe globale de 12 000 € qui comprend les animations phares comme l’initiation au tir-à-l’arc, la descente en rappel ou la visite de la forge, La Couvertoirade est parvenue à attirer la réputée Compagnie des Monstres de Luxe qui a revisité Macbeth l’été dernier. "Notre seul frein, c’est de ne pas avoir de salle et donc de satisfaire tous les désirs de certains artistes", précise Mélanie Sarrouy. La commune peut également se targuer d’abriter un bar à vins qui expose des artistes locaux et organise des concerts une fois par mois. Toujours avec des artistes locaux. Promouvoir le territoire du Larzac, c’est aussi mettre en valeur les artistes issus des 60 km à la ronde.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Millau

275 €

T2 duplex centre ville - Appartement T2 duplex avec pièce principale coin c[...]

71000 €

MILLAU - centre ville. Produit d'investissement sous convention - Locatif u[...]

960 €

VILLA T4 RECENTE - CREISSELS dans quartier calme, belle villa T4 de 102 m².[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir