RUGBY - Fédérale 1

Rodez doit-il à nouveau penser à la qualification ?

Abonnés
  • Dimanche, les Ruthénois allaient beaucoup trop vite pour les Fleurantins.
    Dimanche, les Ruthénois allaient beaucoup trop vite pour les Fleurantins. Jean-Louis Bories -
Publié le / Modifié le S'abonner

Auteurs de prestations beaucoup plus convaincantes dans le jeu depuis le début de l’année civile, les Ruthénois entrevoient à nouveau une possible qualification pour les phases finales.  

Les envolées des trois-quarts ruthénois et neuf essais inscrits dimanche à Paul-Lignon, autant que les promesses dans le jeu vues lors des dernières sorties, bien que couronnées de défaites à Nîmes (20-14) et face à Roval (20-26), ou encore le nul de Saint-Sulpice à Graulhet (16-16) et la victoire de Nîmes à Céret (17-18) avant-hier, ont fait (re)naître l’espoir chez les supporters ruthénois. L’espoir de voir leurs protégés accrocher une sixième place au classement synonyme de phases finales. En effet, Mathieu Roca et ses partenaires ne sont aujourd’hui qu’à quatre petits points de Castanet l’actuel dernier qualifiable.

"Je ne veux pas parler de ça ", a envoyé sans hésitation l’entraîneur Arnaud Vercruysse dimanche après le match quand on l’a titillé sur le sujet. Conscient de la volatilité de la situation, bien que le calendrier jusqu’à la fin de saison soit plutôt favorable aux siens. Lucide aussi sur le fait que les 60 points passés à Fleurance ne peuvent pas tout gommer des "scories " commises par ses hommes, celles qui leur ont valu par le passé de vivre plusieurs désillusions.

Pas seulement sur le terrain…

"C’est très bien d’avoir gagné ainsi, réagissait, à froid hier, son président Jean-Paul Barriac. Mais il faut aussi rendre à Fleurance ce qui lui appartient : à savoir sa volonté de jouer au rugby, de ne pas fermer le jeu, qui nous a permis de vivre ce genre de matches. " Pour autant, le boss du SRA ne veut pas le cacher : "Oui, on va essayer d’aller accrocher une place qualificative. Et si on continue à jouer comme cela, effectivement on peut y croire. Il faudra gagner nos deux matches restant à Paul-Lignon et aller s’imposer quelque part à l’extérieur. " Mais la qualification ne se jouera pas seulement sur le rectangle vert.

Ce n’est pas un scoop, le SRA vit des heures très compliquées en interne avec une situation financière tendue (lire nos précédentes éditions). Ce qui lui a valu d’être sanctionné par la DNACG (gendarme financier du rugby) d’une rétrogradation administrative en Fédérale 3 et de huit points en moins, fin 2018. "Ce n’est pas nouveau, puisque je crois bien que c’est la troisième fois en trois ans… ", peste encore Barriac. Une sanction pour laquelle le club a, de manière formelle, " fait appel la semaine dernière " et attend un retour "d’ici une dizaine de jours, en vue d’une convocation". Pour un tout autre combat, sur un autre terrain. Mais les deux sont évidement intimement liés.

Aurélien Parayre
L'immobilier à Rodez

71000 €

A vendre T2 bis en coeur de ville d'environ 45m2, au 1er étage avec asc. Ch[...]

579 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, cuisine (éléments, p[...]

320 €

Situé proche du Centre Ville, appartement de type 1 duplex semi meublé comp[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir