Division 1 féminine (17e journée, match en retard)

Football : dernière chance pour les Rafettes ?

  • Les Ruthénoises n’ont pas le droit à l’erreur ce dimanche si elles veulent encore  croire au maintien.
    Les Ruthénoises n’ont pas le droit à l’erreur ce dimanche si elles veulent encore  croire au maintien. Archives Jean-Louis Bories - Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
Face à Soyaux, au stade Paul-Lignon ce dimanche (14 h 30), les Ruthénoises doivent absolument prendre des points pour continuer à espérer au maintien en D1.

L’accident d’un des deux minibus des Ruthénoises qui allaient disputer un match amical il y a un mois semble être de l’histoire ancienne. Il n’avait pas fait de blessées graves, mais du fait du choc psychologique éprouvé par certaines joueuses, la rencontre qui suivait, opposant le Raf a Soyaux, avait été reportée. Et elle se disputera donc aujourd’hui (coup d’envoi à 14 h 30) au stade Paul-Lignon.
« Tout le monde s’est bien remis, appuie l’entraîneur du Raf Sabrina Viguier. On a pris le temps de se remettre, il a fallu se recentrer ensuite sur la préparation du match. On a joué un amical contre les U17 de La Primaube (victoire 3-1, NDLR) pour gérer aussi cette période sans rencontre. » Et maintenant tout le monde semble être à l’affaire, prêt pour ce qui s’annonce comme le match de la dernière chance.
Certes, il reste encore ensuite cinq rencontres, mais Soyaux est un adversaire “prenable” tout en s’en méfiant comme le confirme Viguier : « C’est une équipe à ne pas prendre à la légère, avec des joueuses intéressantes, elles sont à mon sens meilleures que nous, sans nous dévaloriser. » Et justement, que mettre en place pour faire déjouer les Charentaises ? « Nous allons jouer avec nos valeurs, nous battre ; on a défini nos points faibles et on a travaillé pour les résoudre. »

« Match de Coupe »

Et si justement ses Rafettes ne réussissent pas ce combat de la dernière chance ? Quel avenir pour les Rafettes ? « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, il reste six matches à jouer (en comptant la rencontre de ce jour, NDLR), sur ces six, quatre sont à notre portée. De toute façon, il faut gagner pour relancer l’équipe. J’ai présenté ça comme un match de Coupe pour gagner une finale : le maintien. »
Et à la question de savoir, qui des mal classés présentent le calendrier le plus favorable, l’entraîneur des sang et or sourit : « Nous évidemment ! On a la fin de championnat la plus simple, alors il ne faudra pas faire d’erreurs. » D’autant plus que le groupe des Rafettes est au complet et que ce prétexte ne pourra pas compter comme une excuse si la bande à Laurie Cance ne réussit pas à obtenir « quelque chose » à Paul-Lignon aujourd’hui. En cas de victoire, Rodez reviendrait à cinq points du premier non relégable. Une défaite, en revanche, le laisserait à huit. Autant dire un gouffre puisqu’il resterait douze points à empocher en excluant les deux rencontres face à des « ogres ». Autant dire que l’affaire serait jouée.

Antoine Froissart
L'immobilier à Rodez

767 €

Situé dans un quartier calme et agréable, appartement de type 4 traversant [...]

32 €

Box fermé au sous sol d'un copropriété située en plein coeur du faubourg.[...]

565 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au 1er une entrée. Au 2e : d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir