Rugby XV

Millau : l’au revoir à Sébastien Galtier

Abonnés
  • Plus un adepte de la bonne passe que de l’échappée solitaire.
    Plus un adepte de la bonne passe que de l’échappée solitaire.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le troisième ligne, fidèle de la maison millavoise, a fait savoir à ses partenaires qu’il arrêtait sa carrière de rugbyman à la fin de cette saison.

Il y aura peut-être des larmes sur le visage de Sébastien Galtier au moment de dire adieux à ses partenaires après le voyage à Malemort, ce dimanche. De l’émotion, c’est certain. Le troisième ligne a indiqué qu’il ne poursuivra pas l’aventure au Som à l’issue de cette saison. Il va même raccrocher les crampons, pour se concentrer sur sa vie de famille et un projet qui lui tient tout particulièrement à cœur : la construction de sa maison, du côté d’Albi, où il a ses attaches depuis une dizaine d’années.

Natif de Millau, où il a commencé le rugby à l’âge de 5 ans, Sébastien Galtier restera parmi les fidèles du club. C’est un enfant du Som, où il a joué jusqu’à ses 18 ans. S’en sont suivies quatre années d’études et de rugby à Albi, puis un retour sous les couleurs de Millau, son "club de cœur", à l’âge de 22 ans.

Pur produit millavois

Voilà huit ans qu’il fait les allers-retours entre la Cité épiscopale et Millau, avec son partenaire Jérémie Raffanel, qu’il a rencontré durant ses années étudiantes. "Huit ans dans un vestiaire, ça marque, ça laisse des traces, dit-il, lui qui, à 30 ans, est papa d’un petit Marius âgé de 2 ans. J’ai déjà remercié l’ensemble des éducateurs que j’ai côtoyé au club. Je voulais faire ce clin d’œil à la formation millavoise, pour moi la meilleure école de rugby d’Aveyron."

"Crève-cœur"

Pur produit millavois, Sébastien Galtier a marqué l’histoire récente du club par son cœur, son investissement et son sens des valeurs. Il a été de toutes les aventures lors des huit des dernières années, de l’accession en Fédérale 2 ("et cette demi-finale perdue…") aux épopées collectives aux portes de la Fédérale 1. "On aura vécu quelques belles saisons, à la suite notamment du gros arrivage de Narbonnais, grâce auxquels on a côtoyé la montée… Je me suis éclaté avec ce groupe. On était très soudés, très solidaires. Ça donnait envie de s’investir." Pendant toutes ces années, il aura eu à cœur de "représenter la formation millavoise", et de tout donner sur le terrain pour "rendre au club ce qu’il m’a apporté". Parmi les bons souvenirs, il restera également celui d’avoir disputé quelques matches en équipe première avec son frère, Simon, de trois ans son cadet…

Très attaché au "bien vivre ensemble", il reconnaît que "c’est un crève-cœur" d’arrêter si tôt, même s’il faut aussi "laisser la place aux jeunes de talent". "Ce n’est pas un choix sportif, c’est un choix personnel, se justifie-t-il. Le vestiaire va beaucoup me manquer." Et il va beaucoup manquer au vestiaire...

L’équipe millavoise : Jincharadze, Raffanel, Herail, Mezair, Abdelkader, Hanisi, Galtier, Nuku, Floyd, Escalais, Kadous, Vergne, Castan, Castellarin, Bernard. Sur le banc : Ruggiero, Ferrero, Vals Bosc (?), Casellas, Amoros.

JDM
L'immobilier à Millau

799 €

T5 refait à neuf - Situé en 1er étage de maison proche du centre ville, app[...]

177000 €

MILLAU - Duplex rénové T5 avec extérieur Rénovation de qualité pour cet[...]

400 €

T1 MEUBLE CENTRE VILLE AVEC TERRASSE - Centre ville et terrasse intérieure [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir