Villefranche-de-Rouergue : le magasin Starjouet ferme à la fin mai

  • Didier Bonhoure avait ouvert Starjouet en 2001, d’abord rue de la République, puis sous les arcades.
    Didier Bonhoure avait ouvert Starjouet en 2001, d’abord rue de la République, puis sous les arcades. DDM
Publié le , mis à jour

Une décision prise à cause du manque de fréquentation du centre-ville, attribuée à la fermeture au stationnement de la place Notre-Dame.

C’est la mort dans l’âme que Didier Bonhoure a décidé de baisser définitivement le rideau de son commerce de jeux et jouets, situé au cœur de la bastide, à l’angle des arcades Saint-Martial et de la rue Belle-Isle. Une fermeture de Starjouet prévue pour la fin du mois de mai, après une période de liquidation des stocks qui commence ce samedi (30 à 50 % de remise en caisse jusqu’à épuisement).

"La baisse de fréquentation du centre-ville déteint sur l’activité du magasin qui n’est plus suffisante", déplore le commerçant. "Je constate cette baisse de fréquentation à toutes les périodes de l’année, même en été et à Noël".

Didier Bonhoure ne veut pas rentrer dans une quelconque polémique. Mais la fermeture au stationnement des véhicules de la place Notre-Dame est, pour lui, un élément qui a contribué à ce phénomène. "Cette interdiction à l’année est préjudiciable pour les commerces de la bastide, même si Villefranche reste une ville où l’on peut se garer facilement avec des avantages que l’on ne trouve pas partout ailleurs. Cette place était le poumon. D’accord qu’elle reste aux touristes pendant la période estivale, mais le reste de l’année, elle aurait dû être rendue aux commerces".

Depuis 2001

Didier Bonhoure était arrivé de Figeac en 2001, reprenant la suite des 4 Boutiques, rue de la République. En 2008, il avait saisi l’opportunité de s’installer dans les locaux de l’ancienne quincaillerie Amalric, laissés libres par la fermeture du magasin de vêtements Chicane. "J’ai doublé la surface de mon commerce, avec 350 m² sur deux niveaux. Et l’endroit est idéalement placé, à la croisée de rues commerçantes", explique-t-il. Mais il n’avait pas présagé d’une interdiction de stationner sur la place Notre-Dame. "Comptez le nombre de commerces qui ont fermé autour de la place depuis", lâche-t-il.

Didier Bonhoure se veut malgré tout assez serein. "C’est une page qui se tourne dans ma vie". Il remercie sa clientèle, notamment les comités d’entreprise comme celui de Blanc Aéro. Il va désormais se consacrer au magasin de jouets qu’il possède avec son épouse Valérie à Figeac. Un commerce à l’enseigne Sajou, situé sur la route de Cahors. "Nous n’aurons plus qu’un seul magasin". Quant au devenir du local libéré par Didier Bonhoure, rien n’est annoncé pour le moment. On sait que Serge Roques, président de la communauté de communes, souhaite implanter l’office de tourisme au centre-ville, près de la place Notre-Dame. Y a-t-il là une piste ?

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

420 €

A LOUER TYPE 2 RESIDENCE PLEIN SUD, A DEUX PAS DU CENTRE VILLE (AVENUE ETIE[...]

29000 €

A quelques minutes de Villefranche et des commerces, beau terrain plat et a[...]

33000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 1811 m² bien exposée.Belle[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir