Les émotions chez l’enfant avec une neuropsychologue

Publié le , mis à jour

Christelle Gavory, neuropsychologue parisienne et formatrice pour la Fondation Sève, interviendra lundi 6 mai à Decazeville salle Yves-Roques à 20 h 30, dans le cadre du projet "Graine d’humanité, cultivons la non-violence" sur le thème de : "Les fonctions des émotions dans le développement cérébral de l’enfant et de l’adolescent".

En tant que parents ou travailleurs auprès des publics jeunes, comprendre à quoi servent les émotions, savoir les écouter et en tenir compte est essentiel lorsqu’on est face à des enfants qui expriment des émotions désagréables ou négatives : tristesse, colère, frustration, impatience…

Terrain complexe

Dans nos propres fonctionnements, nous avons en règle générale des attentes très excessives envers les très jeunes enfants chez lesquels les zones cérébrales régulant les émotions, notamment au niveau du cortex préfrontal, ne sont pas encore matures. Il ne sert à rien par exemple de dire à un enfant de deux ou trois ans "Va dans ta chambre réfléchir à ce que tu as fait." À cet âge-là, il traverse d’intenses tempêtes émotionnelles et a besoin de nous pour se calmer. L’adulte quant à lui, doit réussir à ne pas se laisser contaminer par l’émotion de l’enfant, ce qui est très difficile car personne ne lui a appris à le faire !

Échange riche et fructueux

Culturellement, l’éducation est un terrain complexe où l’on raisonne encore selon un mode binaire : si l’on ne se montre pas suffisamment sévère, on est taxé de laxiste, de même lorsqu’on parle de bienveillance et de pédagogie positive ! Le ressenti fait pourtant partie de la vérité d’une personne, or nous, les adultes avons tendance à invalider l’émotion de l’enfant, à la nier, lui faisant croire que ce qu’il ressent est biaisé et qu’il doit s’en couper. Contrairement aux neurosciences cognitives (apprentissage, mémoire), les recherches en France sur les neurosciences affectives (étude des émotions, des sentiments, des capacités relationnelles, etc.) sont encore embryonnaires, alors qu’elles sont essentielles pour l’éducation, l’enseignement et le vivre ensemble. Les organisateurs du projet et Christelle Gavory vous attendent nombreux pour un échange riche et fructueux.

Conférence gratuite dans la limite des places disponibles : contact 05 65 43 95 00

Projet mené par : Decazeville communauté, le centre sociale Caf, le réseau parents en Aveyron, Le Man, L’Ifman Sud-Ouest et un collectif citoyen

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

116500 €

Au calme pour cette maison avec isolation interieur et extérieur proposant [...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

450 €

LOCATION APPARTEMENT T4 DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principal[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?