Soutien scolaire : les jeunes Aveyronnais à l’heure des ultimes révisions

  • Une formule dont le bénéfice pour les élèves ne se dément pas.
    Une formule dont le bénéfice pour les élèves ne se dément pas. Archives J.A.T. / Archives J.A.T.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

De nombreux élèves ont profité de ces vacances scolaires, les dernières avant les examens, pour rattraper un éventuel retard ou mettre davantage de chances de leur côté grâce au soutien scolaire.

L’état d’esprit de nos élèves, c’est que ces vacances ont été pour eux la dernière ligne droite. Elles ont été studieuses, surtout pour les élèves de 1re et Terminale". Stéphanie Bonhoure est responsable locale du leader du soutien scolaire Acadomia (500 salariés entre France et États-Unis, 20 000 professeurs et 100 000 élèves).

Une cinquantaine d’élèves aveyronnais ont choisi de réviser par le biais de l’entreprise, qui compte sur le département une vingtaine d’enseignants, " dont huit très actifs ", souligne Stéphanie Bonhoure.

Pour dispenser leurs cours, ils se rendent au domicile de leurs élèves, mais l’enseigne propose aussi des "modules intensifs" de 10 heures à répartir sur une, deux ou trois journées, qui se déroulent dans les locaux albigeois d’Acadomia.

Le gros des troupes (67 %) est composé de lycéens ; le reste des élèves se répartit entre les collégiens (22 %), ceux de primaire (5,5 %) et l’enseignement supérieur (5,5 %).

"Les matières scientifiques sont les plus demandées : maths, physique, chimie et sciences et vie de la terre, mais depuis un an ou deux, nous avons de plus en plus de demandes pour les langues étrangères, le plus souvent l’anglais", reprend la responsable.

Pour Acadomia comme les autres structures, la donne a légèrement changé avec la réforme du bac, qui oblige familles et élèves à appréhender la fin de leurs études secondaires comme un cycle à part entière.

"L’objectif va au-delà du brevet des collèges. Les cours permettent de valider un passage en seconde et de renforcer ses connaissances dans la perspective, par exemple, de pouvoir suivre les options mathématiques et physique au lycée", explique Stéphanie Bonhoure.

Si certains organismes de soutien scolaire prennent des engagements chiffrés en matière de progression de la moyenne des élèves, ce n’est pas le cas chez Acadomia qui affirme cependant constater une "progression moyenne de deux points" chez ses élèves. Le chiffre d’affaires de l’entreprise était, en 2018, de l’ordre de 150 M€.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

615 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée (avec un dég[...]

280 €

Appartement de 21m2 situé au dernier étage avec ascenseur Situé à côté des [...]

321 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir