Après le loup, ils veulent faire entrer les curieux dans la bergerie

Abonnés
  • Sur l’exploitation de Pierre Cassan, à Millau, le dispositif a été présenté.	 l. c.
    Sur l’exploitation de Pierre Cassan, à Millau, le dispositif a été présenté. l. c.
Publié le , mis à jour

Face aux attaques, au traumatisme que nous subissons, nous sommes seuls. Et en plus, on nous montre du doigt comme si nous voulions l’extermination du loup. Voilà pourquoi nous avons besoin de mettre des mots sur notre désarroi, d’expliquer notre réalité." L’émotion, sur les lèvres des éleveurs sud-aveyronnais récemment attaqués par le loup, est prégnante.Un fossé grandissant entre la ville et...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

640 €

N798 - A louer Appartement T4 dans une copropriété avec ascenseur, comprena[...]

85000 €

Appartement d'environ 94 m² au 1er étage d'un immeuble de ville à usage pro[...]

300 €

Mandarous, appartement type 2 - TARN - A louer, centre ville de Millau, pro[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?