Culture et Loisirs

Du Carladez au Brésil, la famille Tarrisse réunie au grand complet

  • D’émouvantes retrouvailles pour la famille Tarrisse.
    D’émouvantes retrouvailles pour la famille Tarrisse.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Dernièrement ont eu lieu à Taussac les retrouvailles de la famille Tarrisse. Mais ce jour-là sera à marquer d’une pierre blanche pour Roberta, Paolo (diplomate brésilien en poste en Croatie) et son épouse, venus du Brésil pour retrouver leurs racines. "La famille Tarrisse se composait de 11 enfants nés entre 1851 et 1860, tous nés sur la commune de Taussac au lieu-dit Cancelade, mais partis travailler à Paris. Après maintes recherches infructueuses, il manquait une pièce au puzzle en la personne de François né en 1853. Le hasard faisant bien les choses, un appel téléphonique en août 2017 d’une petite-fille vivant au Brésil, de passage à Paris nous a permis de retrouver la pièce manquante" explique Lucette Pagès, cheville ouvrière de cette rencontre qui n’a pas ménagé son temps pour "remonter dans le temps" et constituer l’arbre généalogique de la famille. Contact pris et aussitôt rendez-vous à Taussac, pour venir sur le lieu de ses racines. "Quelle ne fut pas sa joie puisque moi-même ayant fait des recherches nous avions bien une branche commune. Heureuse, elle avait enfin trouvé ses racines françaises", poursuit Lucette. Promesse lui a été faite d’organiser une réunion de famille lors d’un prochain voyage en France. C’est ainsi que dimanche 23 juin à la salle des fêtes décorée pour la circonstance aux couleurs du Brésil où trônaient les drapeaux brésilien et français (jour de la rencontre de coupe du monde France-Brésil ! pure coïncidence !), se sont retrouvés 95 cousins qui étaient là pour les accueillir et faire connaissance. Émotion et surprise face à un tel rassemblement et une si grande famille ! Ils ont pu faire connaissance en se situant sur les différents arbres et les photos que tous avaient pris soin d’amener.

Maria, la doyenne et Léonie la plus jeune présente étaient de la fête. Ce fut une belle journée riche de découvertes et de souvenirs. "C’est ainsi que nous avons appris que la grand-mère de Roberta ,infirmière pendant la guerre 14-18 dans un hôpital brésilien à Paris, avait fait la connaissance d’un militaire et était partie avec lui au Brésil", déclare Lucette. La journée est passée très vite, les conversations ont été très fournies autour d’un apéritif et passage obligé par le traditionnel aligot. Un livre-cadeau leur a été offert plein d’anecdotes et de photos retraçant la vie du Carladez.

Toute bonne chose ayant une fin, il a fallu se séparer mais avec l’espoir de se revoir lors d’un prochain voyage en France et pourquoi pas au Brésil ?

CORRESPONDANT
Réagir