Votre été

Estaing forge son avenir

Abonnés
  • Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Dans un article publié juste avant les vacances estivales, le célèbre quotidien anglais « The Guardian » a livré son classement des vingt plus beaux villages de France. Estaing se retrouvait bien placé en 9e position, et, surtout, le premier bourg d’Occitanie. Le rédacteur expliquait que les ruelles étroites d’Estaing ont à peine changé à travers les siècles et conseillait les sentiers de randonnées, le spectacle son et lumière du 15 août et les médiévales des 7 et 8 septembre.
C’est donc tout le paradoxe d’Estaing. D’un côté, le bourg est sollicité par les touristes et, bien entendu, les pèlerins du chemin de Saint-Jacques qui le font vivre durant environ six mois de l’année ; de l’autre, bon nombre d’Estagnols trouvent que le reste du temps, le bourg manque de vie. D’où le projet de redynamiser le centre avec l’aide du PNR Aubrac et de la Région. S’appuyer sur le passé afin de se projeter vers un avenir plus serein pour tous : un sacré pari à relever.
 

Yves Palobard.
Yves Palobard. - Repro CP

Yves Palobard

Natif de Villefranche-de-Rouergue où il a vécu jusqu’à ses 18 ans, Yves Palobart a ensuite beaucoup voyagé pour sa carrière professionnelle. C’est grâce à son épouse, Mireille, Estagnole d’origine, qu’il a découvert le bourg. Installé à Estaing depuis 2003, ce féru d’histoire s’est beaucoup interrogé (et s’interroge encore) sur le patrimoine local. Ce qui lui a d’ailleurs permis, en 2017, avec l’aide de spécialistes, de certifier que le squelette de saint Fleuret date du Ve siècle. Et quand on évoque Estaing, ses yeux pétillent : « A toutes les saisons, en arrivant par le chemin jacquaire, cette vue du donjon… C’est un site, un paysage, un lieu. Quant à la réalité économique, nous ne sommes pas tous d’accord. Mais, notre fierté est d’autant plus forte que notre dénominateur, c’est Estaing. »

Louisette Bernat
Louisette Bernat - Repro CP

Louisette Bernat

Elle connaît le bourg jusqu’au bout des ongles. De sa maison actuelle, sur les hauteurs de la rue François-d’Estaing (cela ne s’invente pas), Louisette Bernat a certes une vue imprenable sur le centre, mais également sur la façade qui l’a vu naître, il y a 80 ans. Et, pour les anecdotes, celle qui guide les curieux, depuis une vingtaine d’années, lors des visites guidées organisées par l’office de tourisme, est intarissable. « Dans les années 1950, on comptabilisait 80 vaches pour 30 petites fermes dans le village. Les bouses étaient balayées uniquement pour les processions. » Ou encore : « En 1960, lors d’un son et lumière, Valéry Giscard-d’Estaing était présent en tant que secrétaire d’État aux Finances. » Ce dernier est revenu en 2005, mais, cette fois-ci, pour acheter le château, avec son frère Olivier et son cousin Philippe. « Estaing n’est pas un village musée comme on peut l’entendre parfois, mais bel et bien un village qui vit. Les vieilles rues, l’église, le château, tout cela est en osmose et on ne peut donc pas les désolidariser. Nous sommes effectivement éloignés des grands axes ; seulement, nous pouvons nous appuyer sur un patrimoine exceptionnel. »
 

  • Redynamiser le bourg avec le PNR Aubrac

« Tout parier sur l’été, c’est risqué ! », « Le tourisme, c’est absolument indispensable, mais insuffisant pour l’année », « Le Lot, on ne l’utilise pas assez », « Le château est coupé du monde »… Accrochées au mur, les affiches sont explicites. Dans une ancienne boutique, Rémy Teyssèdre, agent au PNR Aubrac, a recueilli les remarques des habitants. « Dans le cadre de la redynamisation du bourg, le PNR Aubrac et la Région accompagnent la municipalité afin de financer des actions, explique-t-il. Certaines améliorations ne demandent pas beaucoup de moyens financiers. » Du coup, les Estagnols ont été sollicités et sensibilisés pour connaître leur point de vue sur ce qui pourrait être réalisé. Et les idées n’ont pas manqué : « Occuper les vitrines vides, mais pas avec n’importe quoi », « Un bureau de télétravail », « Un lieu de sociabilité », « Une couverture amovible pour la piscine »… Tout un programme.
 

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Estaing

68000 €

Sur les hauteurs d'Estaing, cette maison en pierre de 104m² est située au c[...]

64000 €

Situé dans le centre historique d'Estaing, à voir cet immeuble composé d'un[...]

148000 €

Maison avec jardin à 5minutes d'Estaing. A proximité du village. Sur un te[...]

Toutes les annonces immobilières de Estaing
Réagir