Culture et Loisirs

À Saint-Chély-d'Aubrac, une ferme à l’esprit éclairé et avisé sur la nature

Abonnés
  • Les grands espaces pour une ouverture d’esprit et au monde que cultive Mathilde et Romain, têtes pensantes des « Esprits sauvages » à Saint-Chély-d’Aubrac.
    Les grands espaces pour une ouverture d’esprit et au monde que cultive Mathilde et Romain, têtes pensantes des « Esprits sauvages » à Saint-Chély-d’Aubrac. Repro CPA -
  • Romain se charge de la partie artistique avec les stages de cirque.
    Romain se charge de la partie artistique avec les stages de cirque. Repro CPA -
  • Romain se charge de la partie artistique avec les stages de cirque.
    Romain se charge de la partie artistique avec les stages de cirque. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

La ferme de pleine nature "Les esprits sauvages" à Saint-Chély-d’Aubrac propose des balades à cheval, des stages de cirque et fait même ses cosmétiques avec son lait de jument.

"Les esprits sauvages". Tel est le nom de cette ferme atypique située aux confins de Saint-Chély, aux abords de Mandailles et Prades-d’Aubrac. Un bout du monde où la route, finissant par une piste dans la forêt avant d’éclore dans la vallée, est dans l’esprit dépaysant (et enrichissant) de ceux qui y vivent. Mathilde et Romain ne sont pas venus s’y perdre mais gagner en qualité de vie et surtout transmettre leur passion et savoir-faire.

Une passion commune pour la plus belle conquête de l’homme dont les familles respectives originaires du Lubéron dans le Vaucluse pour Mathilde et de Haute-Savoie pour Romain, ont grandi avec les chevaux, prenant part à l’essor de la rando équestre, compagnon de route de Jean-Yves Bonnet notamment.

" Le cheval est un mode de voyage et d’expression, c’est la liberté ", confie Mathilde qui conjugue passion du cheval et sculpture, soulignant ainsi sa fibre artistique. Elle décide d’effectuer le chemin de Compostelle à cheval tout en proposant des sculptures in situ. " Ce voyage a marqué ma vie. Je n’ai pas pu faire de sculptures, délestant des bagages de 17 à 5 kg ".

Le lien entre culturel et rural

Pour vivre de sa passion du cheval, elle part se former au théâtre équestre au centre national des arts du cirque (Cnac). Là, elle rencontre Romain, spécialisé en voltige aérien. Liberté et poésie sont leur état d’esprit. " La naissance des cavaliers nomades enrichit l’inconscient, bercé par le voyage à cheval ", dit en ce sens Mathilde, au point de proposer des logements insolites, yourte et roulottes, en gardant à l’esprit les peuples nomades. Le travail de la terre, de l’eau, des éléments rappellent la réalité. Une démarche en cultivant l’autonomie par respect de la nature et en mêlant le spectacle vivant et l’agriculture. " Cela sculpte la vie. On est dans le présent, le but est de mettre des racines en faisant le lien entre le culturel et le rural ".

Et l’Aubrac s’avère être le terrain de jeu idéal. Tous deux y venaient dès l’enfance en vacances et ont toujours été attirés par ces grands espaces. "Nous sommes amoureux de l’Aubrac". L’esprit déjà qui y règne. Et par hasard, si celui-ci existe bien, le couple découvre le lieu-dit "Le Franc" niché dans la vallée. Un lieu qui ne triche pas. Comme eux.

Ouverture au monde et à la nature

Depuis sept ans, la ferme équestre "Les esprits sauvages" propose des balades à cheval et des stages de cirque. Dans le but de se structurer " et de développer des ateliers pour être cohérent avec leur système d’exploitation", disent-ils, Mathilde s’attelle au volet agricole avec balades et randonnées équestres, des cours sont aussi donnés à la carte avec de "gentils chevaux", précise Mathilde. Car ici point d’esprit de compétition. On cultive la passion, la vie simple du bonheur fugace comme un lever de soleil. L’ouverture au monde, à la nature. Henson et Highland sont les races de leur élevage laissé en estive. Et quand on sait le parallèle entre l’Aubrac et les terres écossaises et irlandaises, là encore le choix des chevaux est en parfaite adéquation avec l’environnement.

Cette année, le couple a adhéré au réseau Bienvenue à la ferme et fabrique des cosmétiques avec le lait de jument.

Romain se charge de la partie artistique avec les stages de cirque. Des stages pour tout niveau et pour tout type de public (ados, adultes, enfants, etc.), on peut même apprendre à faire le clown en août et là aussi des cours à la carte sont proposés. Cela s’appelle tout simplement la liberté. De penser, de s’amuser, de vivre en harmonie avec la nature. Plus que l’air du temps, une nécessité vu l’état de santé de la planète, non ?

 

Les Esprits sauvages, Le Franc, Saint-Chély-d’Aubrac. Tél. : 06 47 03 67 06.

"Les majestueuses" élaborées avec du lait de jument

La production de lait de jument répond à la volonté de Mathilde et Romain "de créer des espaces physiologiques et de trouver un équilibre avec l’éco-système". C’est aller au bout de la démarche. Toujours. L’agrotourisme intègre le qualitatif à l’heure du manger bon et local. Ainsi, est née la production de jument utilisée en France pour ses vertus dermatologiques. La traite permet de récolter le lait pour fabriquer des produits cosmétiques. Les ingrédients sont 100 % naturels, les produits conçus sur place, transformés dans un laboratoire dans les Cévennes, Les Mages plus exactement, donnant le nom "Les majestueuses". Savon nature pour les peaux fragiles et nouveaux nés, savon à base de miel et avoine, à l’huile de cade, au rhassoul (argile naturelle), du lait corporel hydratant ou encore des crèmes pour les mains, la ferme des Esprits Sauvages propose un large éventail qui colle à leur attachement à la cause environnementale. Prendre soin de la planète commence par prendre soin de soi.

Olivier Courtil
L'immobilier à Saint-Chély-D'aubrac

55000 €

Dans le village de st chély d'Aubrac, Charmante maison de village de type 3[...]

105000 €

RARE! Dans le village d'Aubrac, terrain plat constructible de 1700m2. Résea[...]

39300 €

Charmante maison de village avec terrain, de Type 3/4. Elle dispose d'une b[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Chély-D'aubrac
Réagir