Auto - Moto

Michelin est venu tester ses gommes sur l’asphalte de Goutrens

  • Alain Laporte (deuxième à gauche) a accueilli tous les acteurs de cette opération au restaurant Le Patois.
    Alain Laporte (deuxième à gauche) a accueilli tous les acteurs de cette opération au restaurant Le Patois. Repro CP - Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Goutrens a vécu pendant trois jours à un rythme effréné. Certes, le cœur du village n’a pas été impacté, puisque l’opération de tests de pneus commanditée par la division compétition de la firme Michelin s’est déroulée sur la RD 995 depuis le foirail jusqu’au Buenne. "Cette étape est primordiale pour valider définitivement les meilleures gommes qui seront mises sur le marché… Il faut réunir plusieurs équipes et de nombreux moyens techniques et matériels dont la sécurisation d’une route", explique Alain Salaville, un des quatre techniciens de la firme qui a sollicité Joël Romiguière, le président de l’association du rallye du Vallon de Marcillac (ARVM) et du rallye du Pays rignacois, membre de la Fédération. D’où le choix de Goutrens. "Deux paramètres ont pesé lourd dans la balance : l’accueil et la bienveillance de la mairie et des riverains et le fait de pouvoir disposer du très grand hangar des établissements Bourdoncle qui a permis de rentrer tous les camions atelier et de mettre à l’ombre toutes les équipes affectées au montage de quelque 220 pneus", poursuit le technicien.

Confidentialité et sécurité

L’ARVM a assuré la logistique : réception de cinquante personnes, trente commissaires bénévoles pour sécuriser le parcours, quarante-cinq plateaux-repas servis au pied levé, sept cents bouteilles d’eau distribuées… Pour tester ces pneus, cinq techniciens de la marque Ford sont venus d’Angleterre, avec un camion-atelier et une Ford Fiesta R5, ce qui se fait de mieux dans les voitures de rallye, juste en dessous des WRC. Pour piloter ce bolide, deux binômes ont été choisis : Yoann Bonato-Benjamin Boulloud, double champion de France en titre en 2017 et 2018, et Jean-Michel Da Cunha-Sébastien Durand, la référence régionale.

Officiellement, ces essais étaient privés et confidentiels. La préfecture, pour des raisons évidentes de sécurité, ne le souhaitant pas, aucune annonce aux potentiels spectateurs ne fut dévoilée.

À l’issue de ces trois jours, Alain Salaville et Joël Romiguière ont parlé "d’un bilan très positif" et ont convenu que "Michelin puisse refaire appel à l’ARVM pour organiser de nouvelles opérations similaires". Pour le plus grand plaisir du maire Alain Laporte, satisfait de voir que son village apporte au Pays rignacois une attractivité supplémentaire.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Goutrens

132000 €

Entre Rignac et St Christophe-Vallon, à 20mn de Rodez, superbe maison en pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Goutrens
Réagir