Aveyron : alcool et feux d’artifice bannis dans les rues de douze communes jusqu'à jeudi matin

  • Ces restrictions et interdictions resteront en vigueur jusqu'à jeudi 2 janvier à 6 heures.
    Ces restrictions et interdictions resteront en vigueur jusqu'à jeudi 2 janvier à 6 heures. CP / CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Afin de "prévenir tout incident", dans la nuit de la Saint-Sylvestre, la préfète de l'Aveyron a pris un arrêté portant sur l'interdiction temporaire de distribution, de vente, d’achat, de transport, de détention et d’utilisation de carburants, d’acide et de substances ou de produits incendiaires, d’artifices pyrotechniques et de vente à emporter et de consommation de boissons alcoolisées, en réunion.

Considérant que « l’usage inconsidéré de matières dangereuses, produits inflammables ou chimiques à l’occasion des manifestations du 30 décembre 2019 au 2 janvier 2020, est de nature à générer des troubles graves à la tranquillité et à la sécurité publique » mais aussi « qu’il y a lieu de penser que des rassemblements spontanés ou programmés se dérouleront sur le domaine public dans le département », la préfecture de l’Aveyron a pris plusieurs mesures d’interdiction concernant les communes suivantes : Rodez, Decazeville, Druelle-Balsac, Olemps, Le Monastère, Sainte-Radegonde, Millau, Onet-le-Château, Villefranche-de-Rouergue, Luc-la-Primaube, Saint-Affrique et Sébazac-Concourès.
Dans ces communes, depuis lundi 30 décembre à 22 heures et ce jusqu’à jeudi 2 janvier à 6 heures, plusieurs restrictions sont en vigueur.
Acide, produits incendiaires : la distribution, la vente, l’achat, le transport, la détention et l’utilisation de carburants dans tout récipient transportable, la distribution, la vente, l’achat, le transport, la détention et l’utilisation, sans motif légitime, d’acide et de substances ou de produits incendiaires ainsi que d’éléments ou substances destinés à entrer dans la composition de produits ou engins explosifs, l’achat, la détention et l’utilisation d’artifices pyrotechniques par les particuliers sur la voie publique.
Alcool : la vente à emporter de boissons alcooliques du 3° au 5° groupe et la consommation de ces boissons en réunion sur le domaine public. 
L’interdiction de vente à emporter et de consommation des boissons alcooliques du 3° au 5° groupe ne s’applique pas aux établissements autorisés à vendre de l’alcool ni à leurs terrasses.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir