Decazeville : les collégiens sous le feu des caméras

Abonnés
  • Face à la caméra de Lilian Bathelot, un groupe de collégiens va au bout de ses rêves en tournant un film bientôt projeté au cinéma La Strada.
    Face à la caméra de Lilian Bathelot, un groupe de collégiens va au bout de ses rêves en tournant un film bientôt projeté au cinéma La Strada. Repro CP -
Publié le

Dans le cadre des activités artistiques proposées aux collégiens du collège Paul-Ramadier, un groupe d’élèves tourne un petit film qui met en lumière les liens d’entraide et de cohésion d’une équipe qui se surpasse pour aller au bout de ses rêves.

Un projet pédagogique qui se décline en douze séances d’une demi-journée chacune où Maëlys, Waël, Jonathan, Laure, Eva et Erika, des élèves en classe de 3e Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) occupent le devant de la scène. Selon ces derniers, "C’est méga-compliqué mais on est à fond dedans, on ne lâche rien et on y arrivera", expliquent-ils. Les textes, la musique, tout est préparé dans les salles de classe sous les conseils avisés de leurs enseignants, "ils sont hyper-motivés pour mener ce projet à bon terme, prouvant ainsi que des élèves en difficulté peuvent aller au bout de leurs objectifs ", souligne Patrice de Luycker, leur professeur de musique à l’initiative de cette action. Plus tard, la caméra de Lilian Bathelot, de l’agence de création et de médiation audiovisuelle Calibre 12, promènera son objectif sur le mur du préau de la cour de récréation, "ce sera l’occasion de porter un nouveau regard sur la force du groupe avec la création d’une fresque collective ", poursuit l’enseignant. Le tournage mené à bien d’ici la fin de l’année scolaire, ce petit film sera projeté en séance publique au cinéma La Strada.

D’autres publics intéressés

Après les collégiens, la caméra de Lilian Bathelot se tournera vers d’autres horizons pour fixer des publics différents sur la pellicule. Ce sera au tour des aînés de la résidence Bellevue d’être sous le feu des projecteurs, avec le Rock pour thème retenu.

Un choix étonnant, "mais pas tant que ça si l’on considère que les résidents de Bellevue ont peu ou prou l’âge des Rolling Stones", affirme le réalisateur.

Enfin, les gestes de solidarité qui s’affichent au quotidien dans les rangs de l’association Acces logement insertion feront, eux aussi, l’objet d’un clip audiovisuel.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

340000 €

Exclusivité HOME PATRIMOINE - Superbe villa sur terrain 2917 m2 entièrement[...]

29000 €

Decazeville : Parcelles de terrains à bâtir libres de constructeur au sein [...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir