À l’enseigne de Nadège et Daniel Izard, les mêmes, en boulangerie et pâtisserie

Abonnés
  • Bon augure ? La foule était là pour l’inauguration de la nouvelle boulangerie… et le soleil aussi !
    Bon augure ? La foule était là pour l’inauguration de la nouvelle boulangerie… et le soleil aussi !
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Si l’affluence en ce jour d’inauguration était signe d’une même attirance, au fil des jours d’ouverture et tout au long de l’année, sûr que Nadège et Daniel Izard, qui ont misé sur l’avenir de leur boulangerie-pâtisserie, seraient loin… d’un quelconque pétrin. Dimanche midi, après de longs mois de travaux, ils ont inauguré, très simplement et familialement, leur nouvelle enseigne sur la zone artisanale, entre pharmacie et centre médical. Emplacement idéal, pour eux, au bord de la départementale et sur le passage, des habitants, en voiture, et des randonneurs, à pied.

Propriétaires et maîtres des lieux

Rester à Livinhac était pour eux une évidence. Mais leur local sur la place du village qu’ils louaient depuis 2002, était devenu de moins en moins fonctionnel, difficile à aménager, moderniser, valoriser, sans compter la nécessaire mise aux normes. L’opportunité du terrain de l’ex-garage Pons était à saisir mais avec un lourd handicap, en plain-pied en zone inondable. Après des études poussées pour contourner l’obstacle afin de réaliser un bâtiment étanche pouvant résister à une hauteur d’eau d’1,60 m, un dossier de financement en béton avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie appuyé par le maire de la commune, Roland Joffre, afin d’alléger leur investissement de 250 000 €, le pari était gagné ! Avec 20 000 € de la Région Occitanie, 15 000 € de l’État et 10 000 € de Decazeville Communauté, Nadège et Daniel partaient plutôt confiants.

Aujourd’hui, côté vitrine, rien n’a changé, même pas le sourire de Nadège ! En revanche, pour eux, à l’arrière, c’est le palace… confirmé par tous ceux qui ont visité ! À Nadège, l’atelier pâtisserie, à Daniel celui du pain, matériels à l’appui !

Du coup, les idées fusent, l’envie aussi, comme des projets de diversification : un rayon traiteur, l’installation de tables et chaises en terrasse pour une consommation en direct.

Comme quoi, le commerce de proximité porte bien son nom, si chacun en fait son quotidien, comme si tout achat, même une baguette de pain, n’était pas automatique mais surtout dans le plaisir du contact. Et le sourire en plus…

Catherine Delporte
Voir les commentaires
L'immobilier à Livinhac-Le-Haut

127000 €

A VENDRE-Dans village Vallée du LOT- sur le GR 65, maison caractère rénovée[...]

65000 €

Beaucoup de potentiel pour cette maison en pierres, composée d'une grande c[...]

129000 €

Maison du XVIIIème siècle située dans le village de Livinhac Le Haut proche[...]

Toutes les annonces immobilières de Livinhac-Le-Haut
Réagir