Les truites ont boudé l’ouverture malgré des conditions optimales !

Abonnés
  • Tanguy, Martin, Gaëtan, Maxence, Céline et Jacques sur les berges du lac de la Brienne.
    Tanguy, Martin, Gaëtan, Maxence, Céline et Jacques sur les berges du lac de la Brienne.
Publié le

De nombreux pescofis se sont rués sur les berges du lac de la Brienne

Le grand jour est arrivé ! Les nombreux pêcheurs luco-primaubois, jeunes et moins jeunes, ainsi que ceux des comm unes avoisinantes attendaient avec impatience ce moment depuis plusieurs semaines. Samedi dernier, les inconditionnels de la pêche étaient en effet nombreux à faire l’ouverture sur les berges du lac de la Brienne. Compte tenu des conditions météorologiques optimales, les pêcheurs se sont rués sur ce magnifique plan d’eau de première catégorie pour tra quer les truites.

Malheureusement, les nombreuses truites arc-en-ciel lâchées quelques jours auparavant par les bénévoles de l’AAPPMA (Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques) de Druelle-Luc-Moyrazès, se sont montrées farouches en début de matinée. Dans une eau particulièrement froide, les appâts naturels, ver de terre et teigne, auraient dû se montrer particulièrement redoutables. Les leurres artificiels tels que les poissons nageurs qui avaient quant à eux l’avantage de faire assez de bruit pour éveiller la curiosité des poissons, n’ont pas eu plus de succès.

Les paniers ne se sont pas remplis de salmonidés. Les touches se firent très rares dans l’ensemble. En fin d’après-midi, une arc-en-ciel par ci, une arc-en-ciel par là, pour des jeunes pêcheurs tels que Tanguy, Martin, Maxence, Gaëtan... mais aussi pour de nombreux mordus de la pêche ! Heureusement, pour la plupart d’entre eux, cette ouverture rythme avec un petit moment de réconfort gastronomique. Tout en gardant un œil sur le bouchon, un solide casse-croûte, arrosé comme il se doit, est venu les réconforter en cours de matinée et à l’heure du déjeuner.

Rappelons que la pêche sur ce lac, riche en poissons blancs et brochets (qui est partagé par plusieurs utilisateurs), est réglementée. Elle n’est possible que sur certaines zones. En effet, des portions de berges sont des zones de réserve de chasse et de protection des oiseaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

20 €

Place de parking extérieure dans la résidence sécurisée Le Clos Beauséjour [...]

59000 €

LUC LA PRIMAUBE ! . . - Ce magnifique studio lumineux est situé à proximit[...]

82000 €

Rare sur le secteur ! Dans le village de Luc à 8 min du centre-ville de Rod[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?