Le conseil municipal de Rodez sur un air de campagne électorale

Abonnés
  • Le conseil municipal de jeudi soir a été houleux à Rodez.
    Le conseil municipal de jeudi soir a été houleux à Rodez. José A. Torres / / José A. Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Outre les aides exceptionnelles en raison de la crise du Covid-19, le conseil municipal de mercredi soir a été l’occasion pour la majorité et l’opposition de rejouer le match de la dernière campagne…

Que ce soir du 15 mars, date d’un premier tour des élections municipales offrant à Christian Teyssèdre une voie royale vers un troisième mandat, paraît lointain. Depuis, crise du Covid-19 oblige, on en aurait presque oublié la saveur d’un débat politique, souvent animé, parfois houleux lors de la dernière campagne. Jusqu’à ce jeudi et le retour du conseil municipal. À l’ordre du jour : le vote des aides exceptionnelles liés au Covid-19 par la Ville (lire notre précédente édition). Il n’a suscité que peu de débats. "Rodez est la seule ville de l’Aveyron à aller aussi loin !", a rappelé Christian Teyssèdre. Les élus ont acquiescé.

Plus de trois heures de débats…

Pour le reste, les trois heures et cinq minutes de débat se sont inlassablement joués sur un vieux refrain de campagne électorale. Avec la majorité d’un côté, forte de son bilan comptable, et l’opposition, incarnée désormais par Rodez Citoyen et son élu Matthieu Lebrun, à l’attaque. Une énième présentation des comptes de la Ville fut l’occasion rêvée pour chacun d’avancer ses arguments. En haussant le ton, souvent. "Cela fait douze longues années que vous réalisez une gestion comptable de cette ville et c’est au détriment des habitants. Arrêtons de dire que l’emprunt est tabou, investissons", a lancé en premier Matthieu Lebrun. "En 2019, on a investi 21M€, trouvez une ville de la même strate qui a fait mieux… il n’y en a pas ! Vous osez venir me dire qu’il faut emprunter alors qu’on n’en a pas besoin et alors que votre mouvement est soutenu par les Mélenchonistes, je n’y comprends plus rien. Peut-être souhaiteriez-vous qu’on enrichisse les banques privées ?", a alors rétorqué l’édile, lançant un long débat entre les deux hommes. Dans lequel la forme a souvent pris le dessus sur le fond… "C’était chaud ! S’ils refont une campagne, ça ne sera pas de tout repos", a conclu un observateur averti au sortir du conseil. À Rodez, du moins, les candidats ne semblent pas opposés à rejouer le match, à l’automne prochain si le gouvernement en décide ainsi dans les prochains jours.

Vite lu

Un conseil diffusé en direct. Pour la première fois, le conseil municipal de Rodez a été diffusé en direct sur la plateforme Youtube, jeudi soir. En préambule des débats, le maire a d’ailleurs indiqué qu’il souhaitait renouveler l’expérience dans le futur. Une bonne nouvelle pour tous et les listes d’opposition qui avaient appelé de leurs vœux ce projet lors de la campagne.

Le nouveau gymnase, premier acte. C’était une des promesses de campagne de Christian Teyssèdre. Et la construction d’un nouveau gymnase multisport, entre l’Amphithéâtre et l’actuel Dojo, pourrait voir le jour plus tôt que prévu. Les contours du projet et un vote devraient être à l’ordre du jour du futur conseil municipal. À noter que l’édile a également annoncé qu’une rénovation de l’Amphithéâtre était au programme…

130 000€. Depuis plusieurs semaines, la Ville de Rodez s’est dotée de thermomètres à infrarouge ainsi que de gel hydroalcoolique. Sans oublier les masques, avec une récente commande de 40 000 unités réservés aux habitants. Une autre de 20 000 a également été passée, toujours à destination du grand public. Une enveloppe de 130 000€ a été allouée pour toutes ces commandes.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

98500 €

A vendre RODEZ, Type 2 de 45,13 m2, pouvant être agrandi en Type 3 avec un [...]

159000 €

Coup de coeur pour ce très bel appartement de type 3 en duplex, atypique, l[...]

400 €

SECTEUR BOURRAN : Appartement de type 1 bis composé d'une pièce à vivre ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir