Au départ de Rodez, s'évader dans un rayon de 100 kilomètres

Abonnés
  • Pareloup
    Pareloup Repro cpa / Repro cpa
  • Sur la rivière Aveyron
    Sur la rivière Aveyron Repro cpa / Repro cpa
  • L'Aubrac
    L'Aubrac Repro cpa / Repro cpa
  • Lacave (Lot)
    Lacave (Lot) Repro cpa / Repro cpa
  • Le Larzac
    Le Larzac Repro cpa / Repro cpa
  • Sur le causse
    Sur le causse Repro cpa / Repro cpa
  • Musée Soulages
    Musée Soulages Repro cpa / Repro cpa
  • Sainte-Eulalie-de-Cernon
    Sainte-Eulalie-de-Cernon Repro cpa / Repro cpa
  • Belcastel
    Belcastel Repro cpa / Repro cpa
  • Giroussens (Tarn)
    Giroussens (Tarn) Repro cpa / Repro cpa
  • Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle
    Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle Repro cpa / Repro cpa
  • Point Sublime (Lozère)
    Point Sublime (Lozère) Repro cpa / Repro cpa
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Crise sanitaire oblige, ce jeudi de l’Ascension et son week-end à rallonge seront forcément singuliers. La fameuse barrière des « 100 km à vol d’oiseau » limite le champ des possibles pour ceux qui voudraient s’évader. Pour autant, les activités et autres visites restent nombreuses en Aveyron, comme dans les départements limitrophes. Voici donc un coup de projecteur sur douze (ça ne s’invente pas !) idées de sortie, au départ de Rodez. Un panel forcément empli de subjectivité et évidemment non exhaustif !

PARELOUP
Les lacs aveyronnais, c’est (presque) oui, mais…

Les lacs aveyronnais sont un point de rendez-vous incontournable des estivants mais également des locaux quand viennent les beaux jours.  Et le point de départ, les belles années, est le plus souvent marqué par ce week-end de l’Ascension. Cette année, il faudra se montrer discipliné pour pouvoir en profiter. Déjà, toutes les étendues aveyronnaises ne disposent pas (du moins à l’heure où nous écrivions ces lignes) des autorisations préfectorales pour ouvrir leur accès au public. Et quand c’est le cas, comme ici, à Pareloup, peut-être la plus emblématique du secteur, l’accès y est très réglementé. Comme sur les plages du littoral, toute activité dite statistique est prohibée (pique-nique, bronzage…), tout comme… la baignade. En revanche, on peut y pêcher… parfois et sous certaines conditions de pratique mais aussi de lieu (hors ponton par exemple). Pas facile donc de s’y retrouver dans cette jungle d’arrêtés, d’abord préfectoraux, mais aussi municipaux, ce qui confère à l’heure actuelle une certaine difficulté pour différencier ce qui est réellement permis de ce qui est interdit.

NAJAC
Balade en canoë sur l’Aveyron

Cap à l’Ouest ! Les activités nautiques ne sont pas légion en ce début de déconfinement. Et si la plupart des prestataires du secteur le long des rivières du Lot, du Tarn et de l’Aveyron n’ouvriront pas leurs diverses embarcations au public dès ce week-end, la base de pleine nature l’Aagac, à Najac, fera office en quelque sorte de pionnière. Avec un protocole sanitaire évidemment bien particulier (et restrictif) et des réservations obligatoires !  L’ensemble de la base de loisir sise sur les rives de la rivière Aveyron ne sera pas ouverte, l’activité sera là aussi partielle. Mais on pourra, dès ce jeudi, louer des canoës, accéder au parc aventure ou encore louer des VTT ou des VTT électriques. Une pause sportive que l’on pourra coupler à une (re) découverte patrimoniale avec la visite de la forteresse du village, située quelques dizaines de mètres plus haut en altitude.
Plus d’infos et réservations sur aagac.com.

L’AUBRAC
Pas de transhumance, mais le grand classique pourrait ne pas se démentir

Coronavirus oblige, pas de Transhumance bovine cette année en ce week-end de l’Ascension. Mais les Ruthénois raffolent pour beaucoup du plateau de l’Aubrac. Et ils pourraient bien s’y transporter y respirer l’air pur, bien que les vaches ne soient pas de la fête.  Cela devra se faire, encore et toujours, dans le respect des consignes sanitaires. Et, une idée de visite comme ça en passant : la Coutellerie Honoré Durand à Laguiole est ouverte.

LACAVE (Lot)
Dinosaures et préhistoire en fête

On est ici au bout du bout des 100 km à vol d’oiseau depuis Rodez, à Lacave dans le Lot, près de Rocamadour. Cette dernière notamment connue pour sa forêt des singes (actuellement fermée) fait la place à une voisine tournée vers d’autres animaux, tous disparus : les dinosaures. Et son Préhisto Dino Parc rouvre au public précisément ce jeudi ! « En parcourant une succession de reconstitutions saisissantes et une ambiance sonore plus vraie que nature, vous explorerez l’univers fascinant des dinosaures. De l’apparition de la vie dans les océans en passant par les premiers reptiles et les premiers oiseaux, Préparez-vous à un véritable retour dans le passé », promet le site. Un parc ouvert de 10 h à 19 h qui propose aussi de « plonger au cœur de votre passé, grâce à des scènes grandeur nature retraçant l’évolution de l’homme, de 3 millions d’années à 3 500 ans av. J.-C. ». À noter que là aussi, les conditions d’accès ont été revues à plusieurs niveaux au regard de la situation sanitaire et que la Grotte des Carbonières, située sur le site, reste, elle, fermée. Plus d’infos sur prehistodino.com.

La COUVERTOIRADE
De roche en roche sur le Larzac

À la Couvertoirade, beaucoup connaissent le village médiéval construit par les Templiers puis les Hospitaliers. Mais, non loin de là, l’Acroroc des Infruts propose un parcours type « accrobranche » assez singulier. Et, ça tombe bien pour les sorties du week-end, le parc a ouvert ses portes seulement ce mercredi 20 mai.
Si l’activité spéléologie n’est pour le moment pas accessible faute d’autorisation, « un voyage ludique et culturel vous attend », nous dit-on. « Le parcours d’aventure consiste en déplacements qui s’enchaînent d’arbre en arbre, de rocher en rocher à l’aide de divers jeux ludiques et sportifs (pont de singe, poutre, filet, corde, passerelle, tyrolienne…). Un parcours, dont la durée totale peut atteindre 2 heures, permet à chaque participant et cela quel que soit son niveau d’habileté, d’évoluer en toute sécurité », préviennent les hôtes. De quoi vivre « des passages inoubliables qui vous mèneront au cœur des paysages du Larzac ».
Plus d’infos et réservations sur www.acrorocdesinfruts.com.

SEVERAC-L'EGLISE
En selle dans la forêt des Palanges et les Causses du laissagais

Pour tous les goûts ! Des plus sportifs à la sortie familiale : des circuits VTT tracés dans les Causses du laissagais ou la majestueuse forêt des Palanges. Voilà ce qui vous est proposé au départ de Sévérac-L’Eglise, devant l’Espace sport nature - VTT, avenue de la Plaine. Là, vous y découvrirait un plan détaillé, à la manière des pistes de ski (vert, bleu, rouge noir) des différents parcours entièrement balisés. Une belle occasion de rouler en pleine nature, en toute connaissance du terrain. De quoi en prendre plein les jambes, mais également plein les yeux. L’accès est évidemment gratuit, mais les mesures gouvernementales actuelles concernant la pratique du vélo restent de rigueur. Bonne balade !

RODEZ
Musées, le triptyque

C’est ce jeudi qu’un des monuments de la culture en Aveyron rouvre ses portes : le Musée Soulages ! Forcément l’occasion de découvrir ou redécouvrir ses secrets, intérieurs comme extérieurs, de fond(s) et de forme. Sans oublier ses deux petits frères ruthénois, qui étaient pour autant là bien avant lui, le Musée Fenaille et le Musée Denys Puech, dont l’accès avait été autorisé dès le 16 mai. Un triptyque à dévorer d’un trait, ou pas. Pratique aussi pour les Ruthénois qui ne veulent ou peuvent se véhiculer.

SAINTE-EULALIE-DE-CERNON
À la rencontre des crocodiles, boas, pythons et autres reptiles exotiques

« Accompagnés de leurs éleveurs, les crocodiles, boas, pythons, varans et autres reptiles exotiques vous accueillent, pour une visite pédagogique et ludique », fait savoir le reptilarium de Sainte-Eulalie-de-Cernon. Un parc animalier qui a des crocs et s’étend sur 500 m2. Si les mesures sanitaires liées à la crise du Covid-19 ne permettent pas au site sud aveyronnais de faire perdurer certaines de ses animations phares, « la centaine de reptiles du monde entier » sera bien là. Une sortie découverte qui pourrait bien se montrer envoûtante.

BELCASTEL
Le château se visite à nouveau

Construit il y a 1 000 ans sur un énorme piton rocheux, la magnifique forteresse de Belcastel s’élève au-dessus d’un des plus beaux villages de l’Aveyron. Une pause majestueuse, que beaucoup apprécient de nuit chaque été lors d’un traditionnel son et lumière. Mais sa visite de jour, depuis le village jusque dans ses murs est une ode au ravissement. « La visite autoguidée de la propriété » est à nouveau possible depuis le 15 mai dernier, avons-nous appris. Et « grâce à notre parcours numéroté, vous pourrez découvrir le Château confortablement tout en respectant la distanciation sociale. Nous sommes limités à 10 visiteurs à la fois. La visite dure environ une heure », fait savoir le site internet dédié au lieu (www.chateaubelcastel.com).

GIROUSSENS (Tarn)
Les enivrants jardins des Martels

Près de Lavaur, à Giroussens, ce sont chaque année plus de 50 000 personnes qui franchiraient les portes des Jardins des Martel. Un parc floral à l’anglaise de 35 000 m2 classé « Jardin Remarquable » et fondé au départ par une famille aveyronnaise. « On y trouve des jardins de tous types abritant plus de 2 500 variétés de plantes des cinq continents, une serre exotique et aquatique, un belvédère, une bananeraie, un temple du lotus et une mini-ferme (daims, chèvres du Sénégal, angoras, moutons d’Ouessant et Astrakan, poneys et cochons chinois) », détaille l’office de tourisme du Tarn, qui précise aussi : « Dans le contexte sanitaire actuel, le jardin est ouvert avec billetterie sur réservation, et a mis tout en œuvre pour que votre expérience en soit des plus agréables. » Infos et réservation sur jardinsdesmartels.com.

CHEMIN DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE
Prendre son pied des Monts de la Margeride au Pays cadurcien

Le GR65 : une institution ! La voie du Puy-en-Velay du chemin de Saint- Jacques-de- Compostelle fait la part belle à l’Aveyron, le traversant de l’Aubrac à la vallée du Lot en passant par le Vallon. Ce week-end à rallonge peut ainsi être pour les aficionados de la randonnée pédestre l’occasion de réaliser une bonne partie du tracé maximal que permet le cercle des 100 bornes. Soit un départ au niveau des Monts de la Margeride en Lozère, avant Saugues ; et une arrivée possible en Pays cadurcien. Un joli défi à réaliser évidemment en respectant les préconisations en matière de marche en nature.

SAINT-GEORGES-DE-LEVEJAC (Lozère)
« Le point Sublime », tout simplement

Confinés un peu, beaucoup ou plus du tout. Avec le déconfinement, la tendance est à l’appel du grand air et des grands espaces. Alors, rendez-vous au Point Sublime situé sur la commune de Saint-Georges-de-Lévéjac, dans le département de la Lozère.
Imaginez un nid d’aigle posé à 870 mètres d’altitude qui offre un panorama d’exception (le mot n’est pas galvaudé) sur les gorges du Tarn, 400 mètres plus bas.
Ce belvédère, sublime, un point c’est tout, pépite du Causse de Sauveterre, vous permettra aussi de tutoyer les rapaces, propriétaires des lieux et de peut-être toucher du doigt, des mers de nuages. Un cadeau de la nature, poétique, décoiffant, oxygénant. Un vrai remède contre le Covid-19.
 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à La Couvertoirade

159000 €

A proximité de l'A75 (6 Kms), à 55 minutes de Montpellier ou de Béziers, ve[...]

Toutes les annonces immobilières de La Couvertoirade
Réagir