Sud-Aveyron : touchés par la crue, les campings font face

Abonnés
  • Le Tarn est monté à 5,10 m en peu de temps. Certains campings n’ont pas eu le temps de sauver les toiles.
    Le Tarn est monté à 5,10 m en peu de temps. Certains campings n’ont pas eu le temps de sauver les toiles. Midi Libre / Eva Tissot / Midi Libre
  • Christophe et Sylvie attendent leurs habitués au camping Les Erables.
    Christophe et Sylvie attendent leurs habitués au camping Les Erables. Midi Libre / Eva Tissot / Midi Libre
Publié le / Mis à jour le S'abonner

De Millau aux gorges du Tarn, les gérants rassemblent leurs forces après la crue du 12 juin.

Plus on monte dans les gorges, plus il y a eu des dégâts importants, résume Éric Bassot, propriétaire du camping de Peyrelade et président de l’association des campings du Viaduc de Millau aux Gorges-du-Tarn. Finalement, à Millau, il n’y a eu que cinq mètres, ce qui est déjà beaucoup mais, ça, c’est géré assez rapidement. Un peu de nettoyage, et c’est tout. Plus on monte dans la vallée, plus il y a eu de la casse." à Rivière-sur-Tarn notamment, le camping Canoë Gorges du Tarn a été très impacté. Il est actuellement fermé au public. C’est Jean-Marie Bédrines qui en est le propriétaire depuis juillet 2018.

"À 15 heures, l’eau était déjà au portail"

"Le camping a été envahi jusqu’au portail. Tout le locatif était en place. Nous avons eu le temps d’enlever la première ligne près de la rive, mais ensuite l’eau est montée trop vite. À 15 heures, l’eau était déjà au portail", explique-t-il. Sur les trente ‘maisons mobiles’que compte l’établissement, ils n’ont pu en sauver qu’un tiers. "On ouvrait depuis quelques jours. Tout était en place et on avait une trentaine de personnes." Haies couchées, nettoyage du limon, vérification de tous les réseaux électriques, des canalisations d’eau et d’égouts, vérification du matériel du snack inondé lui aussi, réparation de la piscine détruite par la crue et qui venait tout juste d’être refaite… "Ça va prendre du temps, aujourd’hui l’état du camping fait que l’on reste fermé. On en a pour un mois et demi de travail. Si l’on peut ouvrir au mois d’août, ce sera pour qui ?, s’inquiète-t-il. Pour nous c’est une saison perdue, la situation est compliquée. On est en guerre, on va faire ce qu’il faut."

La tension est palpable. De l’avis de tous, c’est en ce moment que les réservations se font. La solidarité entre les campings est très présente. Au camping des Érables, route de Millau plage, Christophe et Sylvie Guichard ont retrouvé un peu le sourire. En cinq jours, avec l’aide d’amis de leur Jura natal, ils ont réussi à nettoyer plus ou moins leur camping. La plage a été emportée par les eaux, mais les haies ont été redressées et les branchements de la plupart des emplacements refaits. Ils sont ouverts à nouveau depuis hier midi.

"Ça a été pire ailleurs"

"On a eu l’aide des pompiers pour enlever un peu la boue, les chemins ont été refaits ce matin. Ça a été pire ailleurs, mais on a eu deux mètres d’eau au fond du camping", raconte Sylvie Guichard. Les larmes du 12 juin ont fait place à une lueur d’espoir. "Finalement, c’était plus de peur que de mal. On a assuré, on va pour pouvoir accueillir nos habitués belges qui sont en route, et se remettre de nos émotions avec eux. Les habitués, au camping, c’est comme la famille."

Eva Tissot
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

390 €

Coeur de Millau - appartement type 2 avec balcon - A LOUER, au cœur de Mill[...]

655 €

Appartement F4 dans résidence avec ascenseur - N754 - Appartement de type 4[...]

370 €

Appartement F2 meublé en centre ville - N727 - Appartement F2 meublé en cen[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir