Les pétanqueurs animent la vallée du Lot

  • Bouillac compte des féminines dans ses équipes et parmi son bureau.
    Bouillac compte des féminines dans ses équipes et parmi son bureau.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La pétanque et la vallée du Lot dans notre secteur, c’est une longue histoire, sympathique et bien souvent écrite au féminin.

Avant de se mettre à la petite boule, rappelons-nous que Livinhac possédait un club de "longue" (boules lyonnaises), avec notamment un terrain près du Lot. Puis la pétanque s’affirma comme un loisir incontournable, avec la création des clubs de Livinhac (1966), Boisse-Penchot (1977), Flagnac (1980) et Bouillac (1990).

Bien vite, les pratiquants vont adhérer en nombre, avec entre autres plus de 100 joueurs à Livinhac et jusqu’à 115 licenciés à Penchot.

Livinhac mettra l’accent sur la compétition avec plusieurs titres de champions de l’Aveyron. Bouillac et Flagnac se tourneront davantage vers le loisir, même si certains compétiteurs s’illustreront ici ou là.

Tandis que le Pétan-club de Penchot arrive à concilier depuis de nombreuses années la "compte" et le loisir.

À revoir les bénévoles qui ont pris la destinée de ces clubs, on s’aperçoit que ces dames se sont grandement impliquées.

À Bouillac, Évelyne Wojtuch a mis le club sur les rails, puis Maryse Marty, aujourd’hui Cécile Bezat. Pour sa part, Josette Garcia a relancé le Pétan-club de Penchot. Citons par ailleurs Rosy Navarro, qui fait partie du bureau de Penchot et préside actuellement le district de Decazeville.

Des féminines très douées

Parmi les féminines douées qui ont marqué la belle vallée, citons Christelle et Rose Alary, Christiane Madeira, Manuelle Tchiekwa… Outre le sillon généreux de la vallée du Lot, un autre fil conducteur relie ces villages : la popularité des concours de fête. Livinhac, sur son terrain ombragé qui fait des envieux, et Boisse-Penchot ont dépassé les 80 doublettes ; le pompon revient à Bouillac qui a franchi à plusieurs reprises la barre des 100 équipes avec un pic à presque 120 ! Ajoutons à cette liste le concours de la fête de Port d’agrès qui lui aussi s’est flatté d’avoir atteint les 80 doublettes. À ce sujet, Saint-Parthem (Port d’Agrès) et Almont-les-Junies n’ont jamais abrité de société (Almont ne serait pas loin).

Quoi qu’il soit, comme le dit un Flagnacois, "nous apprécions le loisir qu’offre la pétanque, animant les villages et favorisant des rencontres fraternelles".

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

108500 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

76750 €

A découvrir petite maison de ville mitoyenne type 4 de 90 m2 habitables com[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir