Decazeville : large consensus lors de la dernière séance du conseil communautaire

Abonnés
  • Le président de Decazeville communauté, François Marty entouré par les vice-présidents.
    Le président de Decazeville communauté, François Marty entouré par les vice-présidents.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Lors de cette séance "technique", les élus se sont notamment répartis les rôles.

Le deuxième conseil communautaire de la mandature a réglé les détails techniques, formé les commissions et mis à jour la gestion du personnel.

Fonds L’occal. Créé par le département à la fin mai pour "aider les entreprises à redémarrer leurs activités", il propose des avances de trésorerie en faveur de la reprise des activités et des subventions pour mettre en œuvre des mesures sanitaires. Decazeville Communauté abondera au financement de cet organisme à hauteur de 3 € par habitant.

Délégations de pouvoir. Afin d’être, "plus réactif en perdant le minimum de temps", François Marty, a mis au vote une délibération vouée à lui donner plus de latitude dans sa fonction. Il a invité les élus à "retirer la délibération précédente" pour la remplacer par une, "identique à celle en place lors du dernier mandat".

"Ce n’est pas correct"

S’adressant ensuite à André Martinez, François Marty lui a reproché, "ce n’est pas correct de votre part, mais sachez bien que chaque fois que des gens empêcheront le territoire d’avancer, je les dénoncerai publiquement".

Indemnités de fonction. Le montant mensuel du président s’élève à 1 707 €, et à 722 € pour chacun des six vice-présidents.

Commission d’appel d’offres. Ce groupe dont la mission sera d’attribuer les marchés aux entreprises est présidé par François Marty. Il est formé de cinq titulaires : L. Alexandre, J.-M. Reynes, M. Couderc, F. Cayron, M. Raffi, et de cinq suppléants : G. Pons, B. Cavaignac, M. Andrieu, J.-P. Baldit, C. Teulier.

Personnel. Les mouvements de personnel, soit 110 agents à temps plein, ont été abordés par Jean-Michel Reynes.

Aide à l’immobilier d’entreprise. Un plan d’accompagnement aux entreprises logées dans les locaux de Decazeville communauté, et portant sur l’octroi d’une subvention maximale de deux mois de loyer, a été adopté (une abstention de Roland Joffre).

Selon ce dernier, "nous devons soutenir les praticiens de la Maison de santé de Livinhac, faute de quoi, ils pourraient partir", a-t-il expliqué au président. "Notre service économique va regarder ce qu’il peut faire", a promis François Marty.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

67500 €

A VENDRE-spacieux appartement T3 traversant de 100m2 avec cave et balcon.gr[...]

53500 €

DECAZEVILLE - Au cœur de la ville, cet immeuble de rapport dispose d'un loc[...]

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir