La Salvetat-Peyralès : Violaine Ulmer et Andreas Grau dans leur nouvel écrin à bijoux

Abonnés
  • Violaine Ulmer et Andreas Grau devant l’ancienne école privée de La Salvetat-Peyralès, leur nouvelle maison et… atelier.
    Violaine Ulmer et Andreas Grau devant l’ancienne école privée de La Salvetat-Peyralès, leur nouvelle maison et… atelier. jm / jm
  • Bagues en céramique.
    Bagues en céramique. jm / jm
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le couple, passionné par la création de bijoux, vient de s’installer dans l’ancienne école privée de La Salvetat-Peyralès où il souhaite transmettre et partager son savoir-faire à travers des stages et des visites.

Violaine Ulmer et Andreas Grau se rencontrent en 2002 à Berlin. Elle est formatrice pour travailleurs sociaux, il est ingénieur aéronautique. Cette rencontre est le point de départ d’une nouvelle vie.

Violaine a pour hobby la fabrication de bijoux de A à Z. Elle se forme et réalise des stages en France auprès de bijoutiers. Son compagnon la soutient et l’aide en cherchant des techniques qu’elle pourrait exploiter, et fabriquera même certains de ses outils (ce qui lui vaut d’ailleurs le surnom de "M. Machines").

Mais à force de baigner dans l’univers de l’artiste, Andreas tombe dans la marmite. Il franchit le pas et va jusqu’à passer un CAP en bijouterie-joaillerie. Le couple associe ses compétences professionnelles : lui, regarde la bijouterie sous l’axe de la technicité, l’angle de la fabrication et elle, pense esthétique et créativité.

Violaine découvre le bijou en porcelaine et trouve une grande affinité avec la terre ; le rapport à la matière la conforte dans son choix de travailler cet élément. Aujourd’hui, le couple façonne moins de bijoux métal (comprendre "en argent") et plus de céramique.

Le couple vit depuis 15 ans de sa passion et souhaite, du coup, transmettre son savoir-faire. Attention, ici on ne parle de loisirs créatifs, mais d’un savoir-faire professionnel enseigné par des professionnels avec des outils de professionnels.

Le partage de leur savoir-faire dans une ancienne école

Ils quittent Toulouse et partent à la recherche d’un bien, ayant comme critères "la lumière, l’espace, le calme". Après deux ans de prospection, ils visitent l’ancienne école privée de La Salvetat-Peyralès. Le verdict est sans appel. "Je la veux", s’exclame Violaine. Quant à Andreas, il "tombe amoureux de cette maison et cette maison nous aime. Nous sommes très fusionnels en fait. Et puis, nous avons envie de faire de la transmission d’un savoir-faire. Dans une ancienne école… Drôle de hasard, non ?".

Aujourd’hui, le lieu se compose de trois ateliers distincts mais complémentaires : porcelaine, plâtre pour moulage et bijouterie et fonte à cire perdue. L’atelier bijouterie (avec un espace showroom) est utilisé pour le montage de bijou, l’étude du métal et des différentes techniques. C’est un travail d’approche, où les rudiments s’apprennent sur cuivre. Concernant l’atelier céramique, Violaine y crée ses bijoux essentiellement en porcelaine (cuisson à 1 280 °C), collier, bracelets ou autres, quasiment tous des pièces uniques. "Le champ d’exploration est très vaste et je me plais à tout essayer. Je suis constamment dans la recherche et l’expérimentation", explique la plasticienne de formation.

Enfin, l’atelier moulage plâtre est le domaine d’Andreas. Il fabrique des moules servant de corps de base pour certaines créations de sa compagne, moules pouvant être utilisables pour de la reproduction. Mais dans le travail du plâtre, l’artiste trouve également un mode d’expression dans la création. "Le plâtre, c’est ma matière à moi, j’en fais un objet de recherche. Je réfléchis, j’étudie, je transforme je fabrique." Sans dire que le résultat importe peu, Andreas esquisse un sourire lorsqu’on lui demande s’il prend plus de plaisir dans l’acte de création que dans l’aboutissement de son travail.

Rencontre, visites et stages

Dès aujourd’hui, le couple propose des visites d’atelier "faire pour comprendre" au public (voir modalités sur le site internet), alliant explication, démonstration et pratique. Des stages et des journées "savoir-faire" sont également programmés (dates sur le site)Samedi 11 juillet, Violaine Ulmer et Andreas Grau organiseront une journée portes ouvertes. L’occasion pour les Ségalis de découvrir le travail de ces artistes et de redécouvrir leur ancienne école sous un autre œil.

Ateliers Ulmer + Grau, 16 rue de la Douve, à La Salvetat-Peyralès. Contact au 05 61 20 22 44, par mail bonjour@ulmergrau.com ou sur le site internet ulmergrau.com

Julie Martinez
Voir les commentaires
L'immobilier à La Salvetat-Peyralès

122000 €

Ce pavillon a été construit à la fin des années 80 dans un village tranquil[...]

212000 €

Ancien corps de ferme, en bon état, habitable, chauffage centrale au fioul,[...]

19000 €

Belle grange en pierres de (250 m2 environ) sur ( 417 m2 de terrain) Situé[...]

Toutes les annonces immobilières de La Salvetat-Peyralès
Réagir